NOUVELLES

Montréal veut améliorer la sécurité aux abords des voies ferrées

27/08/2013 01:50 EDT | Actualisé 26/10/2013 05:12 EDT

Le Conseil municipal de Montréal vient d'adopter à l'unanimité une motion destinée à améliorer la sécurité aux abords des voies ferrées.

La motion doit maintenant être approuvée par le Conseil d'agglomération jeudi. Elle demande d'appliquer au schéma d'aménagement de Montréal les lignes directrices de la Fédération canadienne des municipalités sur les zones tampons de 30 mètres entre de nouvelles habitations et une ligne principale de chemin de fer.

Le président de la Fédération et maire de l'arrondissement de Lachine, Claude Dauphin, a indiqué au Conseil que les villes étaient de plus en plus écoutées par le gouvernement fédéral :

« On a toujours eu un problème et je ne veux pas créer de problème constitutionnel aujourd'hui. C'est que pour le gouvernement fédéral, les villes ont toujours été considérées comme un partenaire mineur. Il nous écoutait, mais presque pas. Alors que j'ai senti un changement depuis quelques années. C'est que on veut être considéré comme un partenaire, même assis à la table, sans créer de chicane constitutionnelle avec le gouvernement du Québec parce que cela ne nous mènerait à rien », dit-il.

La chef de Vision Montréal, Louise Harel, et le maire de l'arrondissement de Saint-Laurent, Alan De Sousa, présenteront également au Conseil municipal d'autres motions destinées à augmenter la sécurité ferroviaire dans la métropole après la tragédie de Lac-Mégantic.

PLUS:rc