NOUVELLES

L'année des Carabins?

27/08/2013 07:39 EDT | Actualisé 27/10/2013 05:12 EDT

Danny Maciocia amorce sa troisième saison à la tête des Carabins de l'Université de Montréal. La majorité des joueurs qu'il va diriger sont donc ceux qu'il a recrutés.

Les Carabins sont prêts pour un très long sprint qui, espèrent-ils, leur permettra enfin de mettre la main sur la Coupe Dunsmore.

Le front défensif de la formation montréalaise sera encore une fois redoutable. Plusieurs recrues au talent indéniable s'ajoutent aux partants qui sont de retour avec l'équipe.

« Ça va super bien sur la ligne défensive, les gars avec qui je travaille sont A1 », a déclaré David Ménard.

La nouveauté, cette saison, viendra des lignes de côté puisque Danny Maciocia ajoute à sa tâche d'entraîneur-chef les fonctions de coordonnateur défensif.

Il remplace ainsi Noel Thorpe qui occupe désormais le même poste avec les Alouettes.

« C'est tout nouveau pour moi, mais j'adore ça. Je suis une personne de défis, a expliqué le pilote des Carabins. C'est clair qu'on va avoir du fun de ce côté-là du ballon cette année. »

Une attaque balancée

Gabriel Cousineau et Pierre-Luc Varhegyi se font présentement la lutte au poste de quart-arrière partant pour remplacer Alexandre Nadeau-Piuze, maintenant devenu entraîneur.

Cousineau a un peu plus d'expérience, mais Varhegyi a connu un meilleur match préparatoire.

« C'est une lutte, mais on reste des amis. On reste des coéquipiers et on pense à l'équipe d'abord, a assuré Varhegyi. Les deux on se pousse très fort, on se donne des tips (conseils). »

Les deux athlètes seront encore une fois bien épaulés. 

« Des très bons receveurs, des grands gars, des gars qui courent bien les tracés et qui seront capables de faire les gros jeux », a affirmé Cousineau.

Les Carabins comptent toujours sur Rotrand Sené pour renverser les défenses adverses. Le demi à l'attaque qui en est à sa cinquième année aurait préféré se faire repêcher.

« C'est sûr que c'est difficile, mais faut que tu passes au travers. Je savais que si ça ne se passait pas l'année dernière, j'allais revenir pour ma cinquième année et prouver que je suis encore en meilleure forme que l'année dernière et que je suis capable de jouer pro. »

Sené et ses coéquipiers veulent aussi prouver qu'ils peuvent enfin détrôner le Rouge et Or de l'Université Laval, champion incontesté de la Coupe Dunsmore au cours des 10 dernières années.

D'après un reportage d'Antoine Deshaies

PLUS:rc