NOUVELLES

Aucun signe de collusion décelé par le vérificateur général de la Ville de Québec

27/08/2013 01:46 EDT | Actualisé 26/10/2013 05:12 EDT

Le vérificateur général François Gagnon dresse un bilan assez positif de l'administration Labeaume pour l'année 2012. Il n'a détecté aucun signe de collusion à la Ville de Québec, mais soutient que certains contrats seraient surestimés.

Dans son cinquième rapport déposé mardi, il se pose des questions sur l'évaluation des contrats par les professionnels, constatant que les coûts estimés des contrats excèdent généralement de 20 % les coûts auxquels ils sont octroyés.

François Gagnon recommande aux services d'ingénierie de revoir leurs pratiques d'estimation. Il souligne que les coûts estimés et octroyés devraient se rapprocher plus fidèlement du marché de Québec que de celui de Montréal, où le bitume et le béton coûtent plus cher.

Quant aux autres recommandations du vérificateur pour 2012, elles touchent notamment la gestion des revenus autres que les taxes perçues par les arrondissements. Selon lui, le service des finances devrait encadrer davantage la gestion des revenus dans les arrondissements.

François Gagnon a également souligné que les activités de déneigement ont été efficaces dans l'ensemble, mais que la surveillance exercée sur les entrepreneurs participant aux travaux de déneigement est peu structurée.

PLUS:rc