NOUVELLES

Grand Prix de Belgique: victoire du pilote Sebastian Vettel

25/08/2013 10:21 EDT | Actualisé 25/10/2013 05:12 EDT
AP
Red Bull driver Sebastian Vettel of Germany celebrates on the podium after winning the Belgium Formula One Grand Prix at the Spa-Francorchamps circuit, Belgium, Sunday, Aug. 25, 2013. (AP Photo/Luca Bruno)

SPA-FRANCORCHAMPS, Belgique - Sebastian Vettel a devancé le détenteur de la pole position, Lewis Hamilton, dès le premier tour et a maintenu une avance confortable jusqu'à la fin pour remporter le Grand Prix de Formule Un de Belgique, dimanche.

Il s'agit d'une cinquième victoire cette saison pour le pilote de l'écurie Red Bull, et la 31e de sa carrière en F1.

Hamilton, sur sa Mercedes, a pris la troisième place, derrière Fernando Alonso, sur Ferrari, parti en neuvième position sur la grille de départ.

Pendant que Vettel a augmenté son avance au championnat des pilotes, Alonso s'est hissé au deuxième rang.

On croyait avant l'épreuve de Spa-Francorchamps que Hamilton allait s'imposer comme la véritable menace contre Vettel dans sa quête d'un quatrième championnat des pilotes consécutifs. Cependant, Vettel a mis fin aux spéculations en moins d'une minute en dépassant habilement Hamilton par la gauche. L'Allemand n'a jamais été inquiété par la suite.

«Quand la voiture fonctionne bien, vous voudriez que la course ne prenne jamais fin, a déclaré Vettel. J'étais très confortable à la fin et ce fut un plaisir de piloter la voiture.»

Vettel, qui a terminé avec une avance de 16,8 secondes sur Alonso et près de 30 secondes devant Hamilton, a levé le poing droit et a agité son index après avoir croisé le drapeau à damiers — rappelant à tous qu'il est le no 1 de la F1.

«Oui, c'est un message positif aujourd'hui (dimanche), a noté Vettel. La voiture était meilleure que ce à quoi nous nous attendions avant la course. J'ai hâte à Monza.»

Le pilote Mercedes Nico Rosberg a terminé quatrième, devant le coéquipier de Vettel chez Red Bull, Mark Webber.

Hamilton était devenu le premier Britannique depuis Damon Hill en 1995 à signer quatre poles de suite. Il faisait partie de la première ligne pour une septième course d'affilée.

Vettel n'a pas décroché de pole depuis le Grand Prix du Canada, en juin. Mais cela n'a rien changé. Il est passé en tête en moins d'une minute et la pluie que l'on attendait n'est jamais tombée sur le circuit.

«J'ai tenté de mon mieux de me placer derrière Lewis, a expliqué Vettel. Quand je l'ai dépassé, j'avais un excellent rythme et j'ai pris le contrôle jusqu'à la toute fin.»

Même si Hamilton a connu un bon départ et a conservé sa ligne de course dans le premier virage, Vettel s'est placé dans le sillage de la Mercedes et a doublé son rival dans la ligne droite de Kemmel.

«J'ai eu un départ décent et je suis bien sorti du premier virage. Mais Sebastian m'a eu facilement, a raconté Hamilton. Je ne pouvais pas me défendre. Je pouvais seulement le regarder me dépasser.»

Pendant ce temps, Alonso semblait en mission, dépassant méthodiquement chaque bolide devant lui, dont le champion l'an dernier en Belgique Jenson Button et Rosberg.

«Tout a bien fonctionné dès le départ, la voiture avait la vitesse pour dépasser des voitures, a dit Alonso. Ce fut un bon week-end pour nous. Nous croyons être plus compétitifs.»

À la mi-parcours, Vettel détenait déjà une avance de plus de huit secondes sur Alonso.

Kimi Raikkonen, deuxième au classement des pilotes avant l'épreuve de dimanche, a dû abandonner au 26e tour puisque de la fumée s'échappait de son frein avant droit. Le Finlandais a vu sa séquence de 27 courses dans lesquelles il a récolté des points prendre fin.

INOLTRE SU HUFFPOST

Top 10 des pilotes de la F1 en 2013