DIVERTISSEMENT

Les pêcheurs, à Radio-Canada : sympathique partie de pêche

25/08/2013 05:31 EDT | Actualisé 25/10/2013 05:12 EDT
Courtoisie

Vous serez sans doute nombreux à vouloir monter dans la chaloupe de Martin Petit lorsque vous découvrirez le premier épisode des Pêcheurs, comédie fort efficace qu'Ici Radio-Canada Télé lancera le mercredi 11 septembre prochain, à 21h.

Imaginée et écrite par Petit lui-même et inspirée du sketch du même nom qu'il a souvent présenté au Festival Juste pour rire, la fiction réunira plusieurs de nos humoristes préférés (jamais les mêmes d'une semaine à l'autre). Introduits dans des mises en scène élaborées autour de leur personnalité, nos comiques jouent leur propre rôle et voient leurs traits de caractère - ou simplement l'image qu'on se fait d'eux - grossis, exagérés, caricaturés. Ils n'extirpent pas beaucoup de poissons de l'eau, mais se laissent aller aux confidences et à l'émotion dans l'atmosphère détendue qu'engendre automatiquement l'intimité d'un chalet dans le bois. Au final, le ton ne verse absolument pas dans le burlesque ni dans les rires en cannes, mais plutôt dans un réalisme souvent touchant. C'est léger et sans prétention; on ne rit pas à s'en tenir les côtes, mais on passe un agréable moment sans se prendre la tête. Ces Pêcheurs constitueront un parfait digestif aux Enfants de la télé, qui les précéderont dans la grille-horaire.

Dans le premier épisode, un Alex Perron en peine d'amour et un Jean-François Mercier nouvellement épris d'une blonde plantureuse, « qui pose dans le Summum », s'aventureront sur le lac avec Martin Petit. Ce dernier jouera tant bien que mal les arbitres entre la douleur de l'un et le bonheur exagéré de l'autre... jusqu'à ce que les rôles s'inversent. Jean-François comprendra alors qu'il a lui-même été utilisé par sa récente conquête, tandis qu'Alex abandonnera soudainement son attitude de victime.

La septième intrigue, qui sera présentée le 23 octobre, est encore plus drôle et captive jusqu'à la dernière seconde. Guy A.Lepage, François Morency et leur hôte sont confrontés à la mort d'un ami, un dénommé Éric, qui, à en croire leurs propos, en menait très large et jouissait d'une renommée enviable. Une notaire viendra leur faire la lecture du testament du défunt... et c'est alors que surgiront des secrets jusque-là bien enfouis. Le fameux Éric n'était pas aussi parfait qu'il voulait bien le laisser croire, et François et Martin crieront bien vite à la trahison. En sera-t-il de même pour Guy A.? Le trio finira par trinquer « à la mémoire du minable ». L'extrait où Martin Petit s'amuse avec l'urne contenant les cendres du disparu, dans la cuisine du chalet, est très amusant et donne le ton de l'ensemble de la série.

Plusieurs gros noms

La direction d'Ici Radio-Canada Télé a affirmé avoir été séduite par le projet des Pêcheurs en raison de son caractère original, qui sortait les humoristes de leur cadre habituel et leur donnait la chance, dans certains cas pour la première fois, de toucher au métier d'acteur; on pense ici, entre autres, aux Grandes Gueules, à Patrick Groulx et à André Sauvé. Les performances des comédiens d'un jour sont d'ailleurs très honnêtes et on croit sans peine à leurs situations. Le tournage s'est étalé sur presque tout l'été à Bolton-Est, en Estrie, et s'est terminé à la mi-août. L'enregistrement de chacune des histoires était réparti en trois jours; semble-t-il que de faire concorder les horaires des différents humoristes fut un terrible casse-tête.

Au fil des semaines, des personnalités comme Mike Ward, Guillaume Wagner, François Massicotte, Pierre Verville, Mario Tessier, Dominique Lévesque, François Bellefeuille, Michel Courtemanche, Cathy Gauthier, Yves Pelletier, Jean-Michel Anctil, Marie-Lise Pilote, Rémy Girard, Claude Meunier (qui a aussi agi à titre de conseiller à la scénarisation), Marc Messier, Patrice Robitaille et même Alex Kovalev taquineront la truite avec Martin Petit. L'ancien attaquant du Canadien de Montréal s'est retrouvé dans cette joyeuse galère grâce aux contacts du producteur Louis-Philippe Rochon, qui le connaît très bien.

Sur le web, les internautes auront accès à des capsules vidéo exclusives, ainsi qu'au faux magazine Pêche et Pêche, qui répertoriera un éditorial de Martin Petit, des chroniques liées aux invités, des photos, des bloopers et, bien sûr, des histoires de pêche abracadabrantes.

La première saison des Pêcheurs compte 13 épisodes de 30 minutes, et d'autres sont déjà en cours d'écriture pour l'an prochain. Pour en savoir plus sur l'émission, ne manquez pas notre dossier portant sur les coulisses du tournage, à venir dans quelques jours sur le Huffington Post Québec.

INOLTRE SU HUFFPOST

La rentrée culturelle (Automne 2013)