Islamistes radicaux à Montréal : Québec presse Ottawa de prendre des mesures

Publication: Mis à jour:
AGNES MALTAIS
PC

La ministre de l'Emploi, du Travail et de la Condition féminine, Agnès Maltais, a demandé mercredi au gouvernement fédéral de prendre des mesures rapides concernant la venue de prédicateurs islamistes radicaux à Montréal.

Au début du mois de septembre, quatre conférenciers venus d’Europe, dont un «diplômé en charia» sont attendus au Palais des Congrès, dans le cadre de conférences organisées par le «Collectif 1ndépendance» qui rassemblent des jeunes musulmans montréalais.

«Ces prédicateurs véhiculent des valeurs qui vont totalement à l'encontre des principes d'égalité entre les hommes et les femmes défendus au Québec.», souligne Agnès Maltais dans une lettre publique.

À titre d’exemple, un article de Fabrice de Pierrebourg publié dans La Presse mercredi matin fait état de plusieurs propos endossés par les conférenciers. L’un d’eux, Nader Abou Anas, affirme dans l’un de ses discours intitulé «Le vêtement de la femme», que «la tenue vestimentaire si elle est attirante, si elle est provocante, elle peut attirer certains loups». «La femme ne doit pas être attirante», sauf à la maison pour son mari, ajoute-t-il quelques minutes plus tard.

Un autre conférencier, Farid Mounir, affirme quant à lui que les lectrices de bulletins de nouvelles à la télévision sont habillées de manière indécente. «On regarde les informations, on a des demoiselles qui sont presque toutes nues, on voit tout! Et personne ne baisse la tête.»

En octobre 2011, lors d’un cas semblable, l’Assemblée nationale du Québec avait voté à l’unanimité une motion exigeant que le gouvernement fédéral refuse l’entrée au Canada «à deux individus considérant leurs propos homophobes et leurs discours banalisant la violence envers les femmes».

«À cette occasion, l'Assemblée nationale affirmait que ces positions rétrogrades n'avaient pas leur place dans une société démocratique et vont à l'encontre des valeurs fondamentales de la société québécoise, soit l'égalité entre les hommes et les femmes et le respect de l'intégrité physique des personnes», rappelle la ministre.

Aussi sur Le HuffPost:

Le meilleur et le pire du gouvernement Marois
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction