Des «pigeons zombies» à Moscou seraient atteints de la salmonellose

Publication: Mis à jour:

L’apparition de pigeons morts et mourants surnommés les «pigeons zombies»- en raison de leur comportement étrange-inquiète les habitants de Moscou.

D’après le Wall Street Journal, c'est la semaine dernière que les Moscovites ont commencé à porter attention à ces «zombies» à plumes qui marchaient à reculons, en cercle, ou restaient sans bouger la tête au sol.

«Avant, quand je marchais pour aller travailler, je voyais habituellement des pigeons qui volaient dans les alentours», explique un auditeur de Radio Free Europe du nom de Oumid. Mais depuis tout récemment, ils ne réagissent plus à rien. J’ai vu des pigeons qui tournaient en rond agir de manière vraiment bizarre.»

Plus inquiétant encore, le Service d’inspection vétérinaire et phytosanitaire fédéral de la Russie a d’abord cru que les oiseaux étaient infectés par la maladie de Newcastle, un virus contagieux pouvant infecter les humains. Toutefois, les plus récentes informations et autopsies indiquent que les pigeons seraient plutôt atteints de la salmonellose.

L’inspecteur en chef de la santé en Russie, Guennadi Onichtchenko, affirme que la population ne devrait pas s’inquiéter puisque les pigeons sont «sales» et «stupides». Il met toutefois en garde les gens contre la manipulation de ces oiseaux malades.

Selon The Guardian, certains Russes auraient associé ces drôles d’oiseaux à une prophétie de fin du monde faite par Grigori Raspoutine.

En 2011, le Programme pour l'Environnement des Nations Unies appelait à davantage de recherches sur ce genre de décès. Néanmoins, le zoologiste du Musée d’Histoire naturelle norvégien, Petter Boeckman, souligne que les décès de masse chez les oiseaux sont fréquents, et qu’habituellement la population se livre davantage à des interprétations culturelles que scientifiques.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


À lire aussi sur le HuffPost Québec

Creepiest Mass Animal Deaths EVER
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction