LA HAVANE, Cuba - Le gouvernement américain a diffusé un avertissement aux voyageurs qui se rendent à Cuba, après que plusieurs visiteurs eurent été infectés par le choléra au cours des dernières semaines.

Dans un avertissement daté de mardi, la Section des intérêts américains à La Havane recommande aux visiteurs et aux citoyens américains vivant à Cuba d'éviter l'eau non traitée, la nourriture vendue dans la rue et les plats peu ou pas cuits, comme le ceviche.

La mission diplomatique recommande aussi aux voyageurs de se laver les mains fréquemment pour prévenir l'infection.

L'embargo des États-Unis contre Cuba, en vigueur depuis 51 ans, interdit à la plupart des Américains de visiter l'île, mais des centaines de milliers de Cubano-Américains s'y rendent chaque année pour voir leur famille, et de plus en plus de citoyens américains vont à Cuba dans le cadre d'échange culturels autorisés.

Selon l'Organisation panaméricaine de la santé, il y a eu cinq cas de choléra confirmés «associés à un historique de voyage à Cuba» en juillet et en août. Les personnes infectées sont un Italien, deux Vénézuéliens et deux Chiliens. Au moins trois d'entre eux se sont rendus à La Havane durant leur voyage.

L'été dernier, les autorités cubaines avaient admis une rare éclosion de choléra dans l'est du pays, après plusieurs années d'absence de la maladie dans l'île. À l'époque, les autorités avaient affirmé que l'épidémie s'était résorbée après avoir infecté 417 personnes, dont trois qui en sont mortes.

En janvier, le gouvernement cubain avait annoncé 51 autres cas d'infection dans la capitale, mais il n'y a eu aucune déclaration officielle sur les nouveaux cas jusqu'à maintenant. Les autorités n'ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaire de l'Associated Press mercredi.

Dans le passé, des diplomates avaient exprimé leur consternation face au manque de transparence des autorités cubaines dans les statistiques sur le choléra.

Le tourisme est vital pour l'économie cubaine et a rapporté plus de 2,5 milliards $ US en 2011, selon les plus récentes statistiques disponibles.

Le choléra est une bactérie transmise par l'eau qui peut tuer rapidement en causant une grave déshydratation. La maladie peut toutefois être traitée si la personne infectée consulte un médecin rapidement.

Le gouvernement cubain dispose d'un système de défense civile bien organisé et a déployé de grands efforts pour freiner l'éclosion de l'année dernière. Les autorités avaient notamment lancé une campagne de sensibilisation à l'hygiène et distribué des produits pour désinfecter l'eau, en plus de placer en quarantaine les patients des hôpitaux souffrant de diarrhée.

Les médecins et les infirmières cubains ont l'expérience nécessaire pour diagnostiquer et traiter le choléra, puisque des centaines d'entre eux se sont rendus en mission en Haïti, où le choléra a tué des milliers de personnes depuis 2010.

L'Organisation panaméricaine de la santé affirme que les autorités cubaines surveillent étroitement les cas de diarrhée et examinent adéquatement chaque cas suspect.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


Aussi sur Le HuffPost:

Loading Slideshow...
  • Les Français: très en vacances

    30 jours ou plus par an pour près de 25% de la population: on ne fait pas mieux dans le monde.

  • Les Japonais: jamais en vacances

    La réputation de bosseurs des Nippons n'est plus à démontrer: 25% de la population ne prend jamais de congés.

  • Les Brésiliens: trop connectés

    Avec la France, ils sont ceux qui arrivent le moins à déconnecter de l'univers professionnel en congés (Internet, mails, smartphones...)

  • Les Britanniques: champions de la déconnexion

    A l'inverse des Français et Brésiliens, ils arrivent le plus à se déconnecter de la sphère professionnelle en congés. Allemands, Danois et Néerlandais sont dans le même cas.

  • Les Sud-Coréens: très romantiques

    Ils sont les champions des séjours en amoureux (45% de la population), devant l'Inde (33%).

  • Les Taïwanais: rois de l'annulation

    72% de la population de l'île asiatique ont déjà repoussé ou annulé des vacances à cause du travail. Suivent les Sud-Coréens avec un score qui atteint 67%.