BIEN-ÊTRE

Dormir ailleurs que chez lui affecte bébé (ÉTUDE)

19/07/2013 08:31 EDT | Actualisé 16/10/2013 05:12 EDT
Shutterstock
adorable baby in cap sleeping...

Publiés sur le site MedicalXpress.com, les résultats d’une recherche menée à l’Université de la Virginie dévoilent que les bébés dormant une à plusieurs nuits par semaine ailleurs que chez eux développeraient une insécurité.

L’attachement est défini par un lien émotionnel profond et durable entre un bébé et son principal fournisseur de soins, qui se retrouve majoritairement être la mère. Il se développe principalement durant la première année de vie.

Ce type d’attachement joue un rôle important alors qu’il fournit une base pour les relations et l’attachement plus tard dans la vie adulte. Avec le nombre grandissant de séparations, les enfants se trouvent souvent déplacés de chez un parent à l’autre.

Pour cette raison, Dre Samantha Tornello, auteure principale de cette étude, mentionne le besoin pour la justice de se pencher sur les besoins réels de l’enfant lors des procès pour sa garde. « Les juges se trouvent parfois à offrir la garde à un ou l’autre des parents sans vraiment tenir compte des besoins réels de l’enfant ni savoir ce qui se passe chez un parent ou l’autre », dit-elle.

« Je voudrais que les nourrissons et les tout-petits soient solidement attachés aux deux parents, mais je suis plus inquiet qu’il ne soit solidement fixé à aucun des parents », a déclaré M. Emery, le conseiller en recherche de Mme Tornello.

Retrouvez les articles du HuffPost Art de vivre sur notre page Facebook.

INOLTRE SU HUFFPOST

Comment retourner au travail après bébé