POLITIQUE
15/08/2013 02:11 EDT | Actualisé 15/08/2013 02:31 EDT

Jocelyn Desjardins choisit de ne pas se présenter à la chefferie d'Option nationale

Mathieu Breton

Plus tôt ce mois-ci, l’ancien porte-parole du Nouveau Mouvement pour le Québec (NMQ), Jocelyn Desjardins, avait confié qu’il songeait à briguer la chefferie d’Option nationale, après que Jean-Martin Aussant eut annoncé sa démission en juin.

Jeudi, il annonce finalement qu’il ne se lancera pas dans la course à la chefferie. Pour l’indépendantiste, sa décision se résume en une seule phrase : «C’est trop tôt».

L’ancien porte-parole se dit encore «attaché à la dimension citoyenne de l’implication politique» du NMQ et croit qu’une plus longue transition est de mise compte tenu de sa situation.

Puisque la course à la chefferie se fera en pleine élection municipale, au mois d’octobre, cela laisse à son avis peu de temps pour susciter de nouvelles adhésions au parti. Un membership plus important faisait partie des deux conditions que Jocelyn Desjardins posait à sa possible candidature, l’autre étant un scrutin universel des membres.

Dans sa lettre d’explication, il dénonce aussi un climat de méfiance qui régnerait au sein du parti.

«Un esprit de méfiance s’est emparé tout à coup de ses dirigeants et ils ont changé trois fois en quatre jours les règles de la course qu’ils voulaient établir. Ce qui les a fait réagir autant ? Des candidats éventuels qu'ils prennent pour des impies à la solde d'autrui. Triste, il ne leur est jamais venu à l’esprit que la réflexion de ces candidats pouvait être authentique. Ce n'est pas avec un tel manque de confiance qu'on peut mener à terme le projet d'indépendance du Québec.»

Option nationale n'ayant pas défini les modalités de la course à la chefferie, il était «hors de question» pour lui de poser un verdict final.

Désireux de mener le Québec vers l’indépendance, il affirme ne pas avoir «l’intention de rester très longtemps sur la touche», sans toutefois préciser quels sont ses projets.

LIRE AUSSI:

Jocelyn Desjardins, ancien porte-parole du NMQ, songe à briguer la chefferie d'Option nationale

Nouveau Mouvement pour le Québec: le président et porte-parole Jocelyn Desjardins démissionne

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.




INOLTRE SU HUFFPOST

Congrès de Convergence nationale