NOUVELLES
14/08/2013 06:02 EDT | Actualisé 14/10/2013 05:12 EDT

WBC: Les boxeurs Adonis Stevenson et Tavoris Cloud s'affronteront le 28 septembre prochain (VIDÉO)

Adonis Stevenson n'a mis que 76 secondes pour devenir champion du monde. Le Longueuillois y a pris goût et promet une autre victoire expéditive face à Tavoris Cloud, le 28 septembre, au Centre Bell.

Un texte de Jean-François Chabot

Une chose est sûre, ce combat pour le titre WBC des mi-lourds risque de ne pas aller à la limite des 12 rounds. Stevenson et Cloud totalisent 37 K.-O. parmi leurs 45 victoires.

« Avec mon style et son style dans le ring, c'est sûr que ça va se finir par un knock-out, a lancé Stevenson. Dans le ring, c'est moi le juge. Je vais essayer de battre mon record de 76 secondes. »

Resté en Floride parce qu'il avait apparemment égaré son passeport, c'est par le truchement d'une vidéo que Cloud y est allé de ses propres prédictions.

« J'ai vu Adonis battre Chad Dawson. J'ai toujours voulu affronter Dawson, mais il n'a jamais accepté. Je suis heureux pour Stevenson qu'il ait pu exposer les faiblesses de Dawson. Mais pas question pour moi de me planter immobile devant lui et de devenir une cible facile », a dit l'Américain de 31 ans.

Cloud (24-1, 19 K.-O.) ne sera pas un client commode. Il a déjà pratiquement livré plus de rounds dans des combats de championnats (78) qu'Adonis en compte depuis ses débuts chez les professionnels (80).

Aux dires de l'entraîneur de Stevenson (21-1, 18 K.-O.), Javan « Sugar » Hill, si Cloud présente un physique très similaire à celui de Dawson, il est un boxeur nettement plus dangereux. « Adonis devra se méfier du crochet du gauche de Cloud. Il a bâti sa renommée avec ce coup. »

Tournant les propos de Stevenson en dérision, Cloud a promis un K.-O. au deuxième round avant de se raviser pour affirmer qu'il l'emporterait en 75 secondes!

Difficile de contredire aussi Yvon Michel qui a présenté Cloud, classé 4e parmi les mi-lourds par le très sérieux magazine The Ring, comme le meilleur aspirant disponible.

Si vous assistez au combat, assurez-vous d'être à votre siège quand la cloche sonnera. Vous risquez de tout manquer, comme c'est arrivé à certains le 8 juin dernier.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.