Est-ce qu'une partie du corps a déjà été plus célébrée à travers l'art, la littérature et dans la vie quotidienne que la poitrine? Mais malgré toute l'attention qu'elle reçoit, que savons-nous vraiment d'elle? Nous avons dressé la liste de huit faits inusités qui risquent de vous étonner.

Loading Slideshow...
  • 1. Nous sommes les seuls primates avec des seins permanents

    Chez les autres primates, une poitrine complète indique que la femelle allaite ses petits. Nous ne savons toutefois pas pourquoi celle des humains diverge de celle des animaux. Une hypothèse serait qu’elles sont un indicatif de la capacité reproductive de la femme.

  • La plus grosse poitrine naturelle est une taille 102ZZZ

    D’après le record du monde Guinness, Annie Hawkin-Turner possède une poitrine de 3,5 pieds, chaque sein pesant environ 56 livres.

  • Les orgasmes de poitrine existent

    Une femme ayant un orgasme grâce à la stimulation des mamelons est une chose bien réelle, appuyée par la science. Dans une étude du Men’s Helth, sur 213 femmes, 20% d’entre elles affirment avoir vécu ce genre d’orgasme. Le Journal of Sexual Medicine affirme aussi que l’auto stimulation des mamelons activerait le cortex sensoriel génital. Une découverte que le journal a qualifiée d’inattendue.

  • Ils font une «parfaite» nourriture

    D’après le World Health Organization, le lait maternel et le colostrum (la substance jaunâtre produite à la fin de la grossesse pour les premiers jours de bébé) sont la nourriture idéale pour les bébés. Le lait maternel fournit des anticorps qui permettent aux enfants de combattre les infections et la maladie.

  • Concernant le lait, la taille importe peu

    Il importe peu si une femme est une taille A ou D. Des plus gros seins ont une plus grande proportion de tissus graisseux, mais cela n’a aucune incidence sur la quantité de lait produit. Même si les femmes avec de plus petits seins s’inquiètent de ne pas avoir suffisamment de lait pour nourrir leur enfant, c’est plutôt les femmes avec de plus gros seins qui ont habituellement plus de difficulté en raison du positionnement de leurs tissus.

  • Ils fluctuent de mois en mois (et même de minute en minute)

    Plusieurs femmes peuvent voir la taille de leur poitrine augmenter d’un bonnet entier lors de leur syndrome prémenstruel, puisque le corps à un taux plus élevé de progestérone durant cette phase. Un grossissement de la taille de la poitrine est aussi un bon indicateur de grossesse. De plus, les seins des femmes pourraient grossir jusqu’à 25% de leur taille d’origine lors de moments d’intense excitation sexuelle.

  • Le gauche est souvent plus gros

    Il est parfaitement normal pour les femmes d’avoir un sein plus gros que l’autre, et pour 65% des femmes, c’est le sein gauche. Personne ne connaît la cause exacte de ce phénomène. Certains disent que cela prévient l’hypersensibilité qui est plus grande sur la partie gauche du corps, tandis que d’autres croient que les femmes préfèrent allaiter du sein gauche (afin d’avoir la main droite libre), ce qui expliquerait que ce sein produise plus de lait.

  • Il y a quatre types de mamelons

    Il n’y a pas qu’une seule sorte de mamelon. Les mamelons «normaux» ont une courbe de quelques millimètres, ou un peu plus si ils sont stimulés ou s’il fait froid. Les mamelons plats ne sont proéminents que s’ils sont stimulés ou si la température change, les mamelons gonflés le sont toujours proéminents et les mamelons inversés sont vers l’intérieur. Ce dernier type n’est pas problématique si les mamelons ont toujours été de cette manière, le cas échéant il vaudrait mieux consulter un médecin.

Retrouvez les articles du HuffPost Art de vivre sur notre page Facebook.