POLITIQUE
08/08/2013 07:45 EDT | Actualisé 08/10/2013 05:12 EDT

Le ministre Réjean Hébert publie des données sur l'attente aux urgences

Shutterstock
seats in a row in an airport or ...

QUÉBEC - Plusieurs dénoncent le temps d'attente dans les salles d'urgences du Québec.

Pourtant, si on en croit les données publiées sur le site Internet du ministre de la Santé et des Services sociaux Réjean Hébert, le délai moyen global d'attente a été de deux heures et deux minutes précisément entre le 2 et le 29 juin 2013 au Québec.

Le document, intitulé «Attente dans les urgences: Moyenne par jour, par établissement et par priorité pour le mois de juin», présente un tableau dans lequel le temps entre la fin du triage et la prise en charge médicale du patient est affiché selon l'établissement, la région et la priorité du patient.

La région de Chaudières-Appalaches s'est démarquée lors de cette période avec un temps d'attente moyen de 43 minutes, alors qu'à l'opposé, les patients de Lanaudière ont dû attendre 4 h 24 en moyenne.

Avec une moyenne de 15 minutes d'attente pour ses patients, le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) du Témiscamingue est arrivé au premier rang des établissements, loin devant l'Hôtel-Dieu de Saint-Jérôme, où la moyenne s'est située à 4 h 52.

On peut aussi y comparer le temps moyen avec la norme du ministère, qui varie d'aucune attente, lorsque le patient est classé «priorité 1», à deux heures lorsqu'il est classé «priorité 5», de l'autre côté du spectre.

La moyenne québécoise pour les premiers était de sept minutes, alors qu'elle était de 1 h 39 pour les patients classés au cinquième échelon, ce qui est, étonnamment, moins long que pour les patients classés au quatrième et au troisième échelon.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.




INOLTRE SU HUFFPOST

Le repas le plus santé au monde