NOUVELLES

Attentat de Boston : nouvelles accusations pour de présumés complices de Tsarnaev

08/08/2013 03:20 EDT
AP

Deux étudiants du Kazakhstan soupçonnés d'avoir aidé l'auteur présumé de l'attentat à la bombe perpétré lors du marathon de Boston du 15 avril dernier ont été formellement accusés d'entrave à la justice par un grand jury, a annoncé jeudi le bureau du procureur général du Massachusetts.

Dias Kadyrbayez et Azamat Tazhayakov, tous deux âgés de 19 ans, étaient des amis de Djokhar Tsarnaev depuis leurs années au collège. Ils sont soupçonnés d'avoir retiré un sac à dos et un ordinateur de la chambre de Tsarnaev après que le fédéral Bureau of Investigation (FBI) eut dévoilé sa photo et celle de son frère aîné, Tamerlan.

Ces chefs d'accusation pourraient leur valoir une peine de 20 ans de prison s'ils sont reconnus coupables. Cela s'ajoute aux peines de cinq ans de prison qu'ils encourent en vertu de l'accusation de complot qui a été déposée contre eux le 1er mai. Les deux hommes, qui sont incarcérés depuis le dépôt de ces accusations, pourraient également être déportés.

L'avocat d'Azamat Tazhayakov, Arkady Bukh, a déclaré à Reuters qu'il tente depuis trois mois de persuader les autorités fédérales d'abandonner les accusations déposées contre son client. Il soutient que Djokhar Tsarnaev n'a jamais donné l'ordre de détruire des preuves, mais en vain.

Djokhar Tsarnaev fait face à 30 chefs d'accusation dans la foulée de l'attentat de Boston, dont 19 pourraient lui valoir la peine de mort. Il est notamment accusé des meurtres de trois victimes de l'explosion à la bombe et d'un policier, et d'utilisation d'une arme de destruction massive.

Le jeune homme d'origine tchétchène, qui a plaidé non coupable, est détenu depuis le 19 avril dans une prison médicalisée à l'ouest de Boston.

Selon des documents judiciaires, Djokhar Tsarnaev a laissé une note dans le bateau où il avait trouvé refuge avant d'être découvert par la police. « Le gouvernement américain tue des civils innocents. Nous, musulmans, ne sommes qu'un. Faire du mal à l'un d'entre nous, c'est blesser tous les autres », peut-on y lire.

« Cela dit, je n'aime pas tuer des innocents, c'est défendu par l'islam, mais ce devrait être [illisible] autorisé. Arrêtez de tuer notre peuple innocent et nous arrêterons aussi. »

Tamerlan Tsarnaev est mort au cours de la gigantesque chasse à l'homme qui a suivi l'attentat.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.




INOLTRE SU HUFFPOST

New Boston Bombing Arrest Photos