NOUVELLES

Messe à Rio : l'estimation de la foule remise en question

03/08/2013 03:16 EDT | Actualisé 02/10/2013 05:12 EDT

Si l'on ne tient compte que de l'esprit qui y régnait, aucune âme ne mettrait en doute le succès qu'a connu le pape François lors l'imposante messe célébrée sur la plage de Copacabana, au Brésil, le week-end dernier. Mais lorsqu'il est question du véritable décompte de fidèles ayant assisté à la cérémonie, la réalité serait toute autre.

Le Vatican a soutenu que 3,7 millions de personnes se sont réunies dimanche pour voir le souverain pontife à Rio de Janeiro, ce qui en aurait fait la deuxième plus importante messe papale de l'histoire. Des analystes ont toutefois calmé l'enthousiasme des fidèles, vendredi, affirmant que le véritable total des participants à l'événement était inférieur de plus de la moitié.

Le problème est que le nombre total de fidèles divulgué par le Vatican et des responsables brésiliens était une estimation qui, selon des statisticiens, gonflait fortement le nombre de personnes présentes. En raison de la taille de l'endroit et d'estimations raisonnables de la densité de la foule, de 1,2 million à 1,5 million de personnes ont assisté à la célébration religieuse de dimanche dernier, selon le directeur de la recherche du groupe Datafolha, l'une des plus importantes firmes de sondage et de statistiques du Brésil.

Les responsables du Vatican et les organisateurs des Journées mondiales de la jeunesse n'ont pas hésité à dévoiler le nombre de personnes ayant fait le déplacement pour voir le pape.

M. McPhail n'a pu s'empêcher de rigoler lorsqu'il a entendu l'estimation de la taille de la foule fournie par le Vatican, pour une zone d'environ 497 000 mètres carrés, incluant la plage et les rues avoisinantes.

Selon les chiffres du Saint-Siège, la densité de la foule dans l'ensemble de la zone aurait été de 7,4 personnes par mètre carré, ce qui aurait empêché toute forme de mouvement, particulièrement les sautillements, les saluts des bras, les chants et les danses vus lors d'événements papaux.

De plus, des vidéos et des photos prises lors de l'événement révèlent que si la foule était compacte près de l'autel, elle devenait plus éparse le long de la plage de quatre kilomètres.

Les Journées mondiales de la Jeunesse (JMJ). Consultez notre carte.

Le nombre supposément record de participants à la messe serait non seulement bon signe pour le pape, mais également pour les responsables municipaux de Rio, où les problèmes logistiques ont été nombreux durant la visite du souverain pontife, soulevant des questions quant à la capacité de la ville d'accueillir la Coupe du monde de soccer de 2014, sans compter les Jeux olympiques d'été de 2016.

Déjà, les participants aux Journées de la jeunesse ont déploré des transports en commun inadéquats, un manque de chambres d'hôtel abordables et de toilettes publiques, ainsi qu'une industrie des services incapable de répondre à la demande pour des choses aussi simples qu'un repas.

Un chiffre d'affluence miraculeusement élevé rendrait ces problèmes plus compréhensibles et donnerait aux responsables locaux une plus grande marge de manoeuvre.

Associated Press

La Presse Canadienne

PLUS:rc