NOUVELLES

Nouvelle poursuite civile contre Robert Pickton, la GRC et la police de Vancouver

02/08/2013 10:24 EDT | Actualisé 02/10/2013 05:12 EDT

Les enfants de Jacqueline Murdock, une femme dont l'ADN a été retrouvé dans la ferme de Robert Pickton, ont lancé une poursuite civile contre le tueur en série, le service de police de Vancouver et la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

C'est la sixième poursuite au civil intentée par les familles de femmes disparues depuis la publication du rapport de la commission Oppal, en décembre dernier.

Jacqueline Murdock, a été rapportée disparue en août 1997. Des échantillons de son ADN ont été retrouvés dans la ferme de Robert Pickton, à Port Coquitlam en Colombie-Britannique, après son arrestation en février 2002.

Jacqueline Murdock est l'une des six femmes dont l'ADN a été retrouvé dans la propriété de Pickton pour lesquelles aucune accusation n'a été déposée.

Dans leur poursuite civile, Shari et Ryan Murdock allèguent que le service de police de Vancouver et la GRC savaient qu'un tueur en série était à l'œuvre, mais qu'elles n'ont rien fait pour l'arrêter.

Ils accusent aussi les policiers d'avoir omis de prévenir les travailleuses du sexe qu'un tueur en série pouvait agir dans leur quartier.

Le fait que les policiers n'aient pas lancé d'avertissement a « contribué à la mort de Jacqueline », indique la poursuite.

Les allégations des deux enfants de Jacqueline Murdock n'ont pas encore été démontrées à la cour.

Autres poursuites

En tout, six poursuites civiles ont été intentées par des familles de femmes disparues contre Robert Pickton, le service de police de Vancouver et la GRC.

Il s'agit des enfants de Stephanie Lane, Dianne Rock, Sarah de Vries, Cynthia Feliks et Yvonne Boen, en plus de ceux de Jacqueline Murdock.

Les six familles sont représentées par le même avocat, Neil Chantler, qui a indiqué que ces poursuites pourraient entraîner le témoignage de Robert Pickton, ce qui n'a pas encore eu lieu depuis son arrestation il y a plus de dix ans.

Robert Pickton a été accusé de 26 meurtres, mais a été reconnu coupable de six d'entre eux. Les autres accusations ont été suspendues.

L'ADN de 33 femmes a été retrouvé dans sa ferme. D'autres poursuites pourraient être lancées, a suggéré l'avocat des familles.

PLUS:rc