NOUVELLES

La perte de valeur du gaz albertain

02/08/2013 05:32 EDT | Actualisé 02/10/2013 05:12 EDT


Avec la multiplication des projets de pipelines et transport ferroviaire, l'Alberta n'a peut-être plus à s'inquiéter pour les débouchés pour son pétrole. En revanche, son gaz naturel connaît des difficultés.

Le gaz albertain se vend maintenant à un prix inférieur à la référence nord-américaine Henry Hub. Cela s'explique par l'émergence du gaz de schiste qui engendre une surproduction par rapport à demande et crée un effet à la baisse sur les prix.

À la fin du mois de juillet, la référence Henry Hub était d'environ 3,50 $, tandis que le gaz albertain se vendait à 1 $ de moins.

De plus, l'industrie de l'Ouest est désavantagée par rapport à certains compétiteurs. Pour atteindre les marchés qui consomment aux États-Unis et dans l'est du Canada, ses coûts de transport sont plus importants.

La décision de Transcanada de transformer un gazoduc en oléoduc ne devrait toutefois pas nuire davantage à l'industrie gazière. Pierre-Olivier Pineau, expert des politiques énergétiques aux HEC Montréal, croit que cela n'aura pas d'impact, parce qu'il y a déjà moins de gaz de l'Ouest qui transige vers l'Est. Il ne s'agit donc que de donner une autre utilité à un gazoduc de moins en moins utilisé.

PLUS:rc