DIVERTISSEMENT

Osheaga 2013: Icona Pop, des filles qui ne manquent pas d'audace (ENTREVUE)

02/08/2013 12:11 EDT | Actualisé 03/08/2013 03:36 EDT
Courtoisie

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le duo Icona Pop a clairement monopolisé les palmarès radio et les pistes de danse de la planète cet été, avec sa chanson I Love It. Voilà maintenant le moment pour ces Suédoises de nous montrer ce qu’elles ont dans le ventre, mais surtout, de nous prouver qu’elles sont dignes de leur propre nom, lorsqu’elles monteront sur la Scène Verte du festival Osheaga ce dimanche. Le Huffington Post Québec s’est entretenu avec l’une des deux chanteuses, Aino Jawo.

Au bout du fil, la portion japonaise de ce duo suédois laisse entendre un grand enthousiasme et une belle énergie à l’idée de se produire dans de multiples festivals cet été. « Tout se passe incroyablement bien », lance la musicienne, aucunement essoufflée de sa tournée. « Nous avons passé beaucoup de temps en Europe jusqu’à présent, et cela nous a fait énormément de bien parce que nous revoyons nos familles et nos amis. On passe un été du tonnerre! », renchérit-elle.

Les icônes pop d’Icona Pop

La question se pose naturellement, mais quels peuvent bien être les icônes de ces jeunes femmes? « Notre plus grande icône est assurément Prince, pour son style, son œuvre musicale, sa personnalité… mais ensuite, il y a en plusieurs, dont Michael Jackson et Tina Turner. » Ont-elles de plus récentes références à leur liste? « Nous aimons beaucoup Beyonce. Elle fait un travail incroyable », répond Aino Jawo. Si les deux artistes se font souvent demander quelles sont leurs inspirations, elles répondent à la blague que tout est de la faute de la mère de Caroline Hjelt, l’autre moitié du duo, qui a trouvé le nom « Icona Pop » après un dîner avec des amis italiens.

Étrangement, les chanteuses n’ont pas toujours été aussi « bonbon » qu’à présent. Aino Jawo faisait partie d’un groupe où l’on mixait rock, pop et électro. « Il y avait un côté électro et un côté pop, c’est vrai, mais j’ai quand même optimisé le tout au fil du temps pour que ma musique soit le reflet de ma personne, tout simplement », raconte-t-elle. Ce qu’il faut aussi mentionner, c’est qu’à leurs débuts, en 2009, les deux amies produisaient tout par elles-mêmes: « cela nous a vraiment sortis de notre zone de confort », affirme Jawo à cet effet.

La musique suédoise évoquant des sonorités plus froides, les filles d’Icona Pop se détachent nettement de la grande vague indie des années passées. Qu’ont-elles de plus suédois en elles ? À cette question, Aino Jawo fait référence à une expression propre au pays: « Chez nous, on utilise le terme ‘lagom’. Cela signifie ‘juste la bonne quantité’, ou ‘en équilibre’, disons. Voilà ce qui, selon moi, reflète bien ce que nous sommes », explique-t-elle.

À LIRE AUSSI:

- Quoi aller voir à Osheaga? Le choix des journalistes (PHOTOS/VIDÉOS)

- Osheaga 2013: visitez le site avant même que le festival commence (VIDÉO)

- Osheaga 2013: Azealia Banks annule sa prestation

I don’t care, I love it

Si la pièce I Love it a collé à la peau de bien des jeunes femmes au cours des derniers mois, Aino et Caroline avouent que le morceau se transpose aussi à leur vie. « Quand on a entendu la version de Charli XCX pour la première fois, on s’est vraiment dit ‘Non, non! Remets-la encore! C’est NOTRE chanson’. La version était plus brute, plus directe, mais il y avait ce punky feeling qui se dégageait et ce mélange de tristesse et de fatigue qui se cimentait parfaitement à ce que l’on vivait à ce moment », dit-elle.

Quand les filles disent aimer composer des chansons d’amour mordantes, elles doivent tout de suite se justifier. Jawo admet qu’elle a beaucoup plus de facilité à écrire lorsque ça va mal. « Je me sens beaucoup plus à l’aise d’écrire sur des ruptures. Quand je suis heureuse, je ne ressens pas vraiment le besoin d’écrire, alors que quand je suis frustrée ou dépressive…wow, je me lance! », s’exclame-t-elle en riant.

Toute la nuit…

Le passage du duo à Osheaga permettra bien sûr aux festivaliers les plus dansants d’entendre leur grand succès I Love it, mais aussi leur nouvel extrait intitulé All Night, qui paraîtra sur This is… en septembre prochain. Si leur premier hit avait mis la barre haute, All Night agit comme un excellent successeur. Le refrain est exaltant, la pièce est parfaitement bien calibrée, nul doute que les radios suivront la vague.

Icona Pop – 4 août, 16h20 – Scène Verte

EN IMAGES:

OSHEAGA 2013: Quelques artistes

EN VIDÉO:

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.