NOUVELLES

Espagne: le conducteur du train prévenu trois fois qu'il roulait trop vite

02/08/2013 11:55 EDT | Actualisé 02/10/2013 05:12 EDT
AFP

Le conducteur du train à grande vitesse qui a déraillé le 24 juillet dernier à Saint-Jacques-de-Compostelle, en Espagne, a été averti de ralentir à trois reprises avant l'accident qui a fait 79 morts et 130 blessés.

Selon les informations enregistrées par la boîte noire du train, deux minutes avant l'accident, le train roulait à 199 km/h avant d'atteindre la courbe fatale où la vitesse permise était de 80 km/h.

Selon les enquêteurs, au cours de ces deux minutes, le conducteur Francisco José Garzon Amo, qui parlait au téléphone avec le contrôleur du train pendant qu'il conduisait, a reçu un premier avertissement sonore indiquant qu'il allait trop vite.

D'après la boîte noire du train, la dernière alarme de vitesse excessive a retenti dans le cockpit environ 250 mètres avant que le train ne s'engage dans la courbe à plus de deux fois la vitesse permise. Il était déjà beaucoup trop tard.

Le train circulait à 192 km/h lorsqu'il s'est engagé dans la courbe.

Toujours selon les boîtes noires, Francisco José Garzon Amo, 52 ans, a cessé de parler au téléphone 11 secondes avant le déraillement.

Le conducteur fait face actuellement à des accusations de meurtre par imprudence devant la justice espagnole. Il a cependant pour recouvrer sa liberté en attendant la suite des procédures et les résultats de l'enquête préliminaire.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.




INOLTRE SU HUFFPOST

Déraillement d'un train en Espagne (24 juillet 2013)