NOUVELLES

TransCanada veut construire un terminal pétrolier dans la région de Québec

01/08/2013 04:41 EDT | Actualisé 30/09/2013 05:12 EDT

La confirmation par TransCanada, jeudi, de la construction d'un terminal pétrolier dans la région de Québec suscite de vives réactions.

Même si on ignore toujours le lieu privilégié par la compagnie et le tracé du pipeline, lesquels dépendent des consultations en cours, l'annonce suscite déjà l'inquiétude dans la région.

Les groupes environnementaux croient qu'il s'agit d'une erreur. L'Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA) estime qu'il vaudrait mieux poursuivre l'importation de pétrole d'Afrique du Nord, ou se tourner vers Terre-Neuve.

« Le pétrole de l'Alberta est un pétrole lourd qui doit être préraffiné en Alberta, d'où beaucoup d'émissions polluantes en Alberta et des résidus importants qu'on voit dans les lagunes immenses, ce qu'on n'a pas avec le pétrole léger de l'Algérie ou de Terre-Neuve puisque c'est un pétrole léger à la source », défend le président de l'AQLPA, André Bélisle.

La nouvelle suscite également l'inquiétude dans les régions où pourrait passer le pipeline, notamment dans Portneuf. Le conseiller municipal de Cap-Santé, Michel Bertrand, rappel qu'il y a quelques jours à peine, TransCanada affirmait être en période de consultation. Le conseiller a l'intention de négocier fermement avec TransCanada,

« Est-ce qu'ils vont nous donner des peanuts pour que les gens ferment leur boîte? C'est un projet sérieux. C'est un projet extrêmement conséquent aux plans humain, économique et environnemental. S'il vous plaît, respectez-nous », lance-t-il.

Le tracé final du pipeline sera connu au terme des consultations en cours, lorsque la compagnie se retrouvera devant l'Office national de l'énergie. « On va essayer d'être parallèle à la servitude du Gazoduc TQM, alors on va être sur la rive nord jusque dans le coin de Québec et on va traverser le fleuve comme le gazoduc TQM traverse le fleuve à Saint-Augustin », explique le porte-parole de TransCanada, Philippe Cannon.

Des représentants de TransCanada rencontreront les élus de Donnacona lundi prochain.

PLUS:rc