NOUVELLES

Profits en hausse pour Enbridge

01/08/2013 12:49 EDT | Actualisé 01/10/2013 05:12 EDT

Enbridge (TSX:ENB) a affiché des profits en hausse au deuxième trimestre, alors que de nouveaux pipelines dans la région des sables bitumineux du nord-est de l'Alberta sont entrés en service et que le pipeline Seaway, aux États-Unis, a contribué plus largement aux bénéfices.

La société de Calgary a indiqué jeudi que ses bénéfices ajustés - qui excluent les éléments non récurrents - se sont élevés à 306 millions de dollars, ou 38 ¢ par action, contre 274 millions, ou 36 ¢ par action, un an plus tôt.

Le bénéfice net a été de 42 millions de dollars, ou 5 ¢ par action, comparativement à 8 millions de dollars, ou 1 ¢ par action, lors du trimestre correspondant de 2012.

Le bénéfice net prend en considération un montant d'assurance de 40 millions de dollars en coûts après impôts relié au déversement de pétrole de son pipeline de la ligne 37 dans le nord de l'Alberta ce printemps, ayant entraîné des inondations records pour la province.

Le nettoyage est quasiment terminé et tous les pipelines dans les environs, qui avaient été fermés par précaution, ont repris un service complet.

Enbridge, comptant un vaste réseau pétrolier en Amérique du Nord, cherche à relier le brut de l'ouest aux raffineries de l'est en inversant le flux de son pipeline existant de la ligne 9.

Ce pipeline transporte actuellement du brut de Montréal vers une raffinerie dans le sud-ouest de l'Ontario. L'inversion doit fournir du pétrole brut canadien à un moindre prix à des raffineries comme celle de Suncor (TSX:SU) à Montréal, qui pourrait être revampée pour soutenir un brut plus lourd.

Le rival TransCanada (TSX:TRP) a confirmé jeudi sa volonté d'aller de l'avant avec son propre projet d'oléoduc reliant les sites pétroliers de l'ouest du pays aux raffineries et terminaux de l'Est canadien.

Une décision réglementaire est attendue plus tard cette année concernant le Northern Gateway d'Enbridge, une proposition controversée de transport de 550 000 barils par jour de pétrole brut des sables bitumineux à travers la Colombie-Britannique jusqu'à la côte ouest, au port de Kitimat.


PLUS:rc