NOUVELLES

« Rendez-lui ses victoires » - Ullrich

01/08/2013 08:31 EDT | Actualisé 01/10/2013 05:12 EDT

Jan Ullrich aimerait qu'on rende à Lance Armstrong ses victoires au Tour de France, car le dopage était généralisé à cette époque, a expliqué l'Allemand.

Ullrich a lui-même gagné le Tour en 1997, et il a terminé trois fois derrière Armstrong en 2e place. Après les aveux du Texan en janvier, et la décision du Tour de France de le priver de tous ses titres, Ullrich n'a jamais demandé qu'on le déclare vainqueur du Tour.

« Rendez-lui ses victoires, car c'est comme cela que ça se passait alors », a dit Ullrich dans le magazine Bild. Le cycliste allemand a été convaincu de dopage par le Tribunal arbitral du sport (TAS) en février et ses résultats depuis 2005 ont été annulés.

Le 22 juin, Ullrich a admis avoir reçu des transfusions sanguines pour « avoir les mêmes chances que les autres ».

« Oui, j'ai eu recours aux traitements du Dr Fuentes », avait expliqué le retraité de 39 ans à l'hebdomadaire Focus.

« Presque tout le monde prenait à l'époque des substances dopantes. Je n'ai rien pris que les autres n'ont pas pris aussi. Selon moi, il y a escroquerie à partir du moment où je me procure un avantage. Il ne s'agissait pas de cela. Je voulais favoriser l'égalité des chances. »

Il avait toutefois répété que le talent, la performance, l'esprit d'équipe et la volonté de gagner restaient les facteurs qui décident de la victoire.

Les révélations du rapport sénatorial français sur le dopage, et les nombreux aveux qui ont suivi prouvent qu'il disait vrai.

PLUS:rc