NOUVELLES

Hawkins remercié, Popp le remplace

01/08/2013 08:50 EDT | Actualisé 01/10/2013 05:12 EDT

Les Alouettes de Montréal ont décidé qu'il fallait faire quelque chose pour donner à l'équipe un second souffle. Jim Popp reprend la barre.

Ils ont remercié l'entraîneur Dan Hawkins, jeudi. Le propriétaire Bob Wetenhall a demandé au directeur général, Jim Popp, de le remplacer en plus de conserver ses autres responsabilités.

Popp n'a pas perdu de temps pour remanier son équipe d'entraîneurs. Il a annoncé en conférence de presse que l'attaque sera confiée à Doug Berry. Le coordonnateur à l'attaque sous le règne de Hawkins, Mike Miller, restera avec les Alouettes dans un rôle réduit. Berry était consultant avec la formation montréalaise.

« C'était justifié [le congédiement] et je pense qu'il fallait s'y attendre avec les pauvres performances des Alouettes depuis le début de la saison, a dit l'analyste Étienne Boulay. Il n'y avait pas énormément de chimie entre lui et ses joueurs. »

« Jim est le plus grand responsable des succès que l'équipe a connus au fil des ans, a mentionné M. Wetenhall. Je suis persuadé qu'il est la meilleure personne pour diriger notre équipe en ce moment et j'aime qu'il soit prêt à en faire davantage. Il a le respect de nos joueurs ainsi que le mien. »

C'est la troisième fois que Jim Popp revient derrière le banc de l'équipe. Il avait pris la place de Rod Rust en 2001, puis de Don Matthews en 2006. En 2007, il avait mené les Aouettes à une saison de 8 victoires et 10 défaites.

« Jim Popp à la barre, c'est du terrain connu, je l'ai vécu en 2006 et en 2007 à la suite du départ de Don Matthews. Je pense que ça ne sera pas évident. Est-ce que ça va empirer la situation de l'équipe? Non. Est-ce que ça va l'améliorer? Je suis loin d'en être convaincu », a expliqué Boulay.

La Coupe Grey, le seul objectif

Popp a rappelé en conférence de presse que les Alouettes ne visaient rien de moins que les grands honneurs chaque saison.

« On s'attend à beaucoup dans cette organisation et dans cette ville. Quand on ne s'est pas rendu à la Coupe Grey [en 2011 et en 2012], ce fut une déception », a expliqué Popp.

Dan Hawkins avait succédé à Marc Trestman, maintenant entraîneur-chef des Bears de Chicago dans la NFL. Sous la gouverne de Trestman, les Alouettes ont remporté deux Coupes Grey, en plus de prendre part à une troisième.

Le bref passage de Hawkins à la barre des Alouettes a bien mal commencé avec trois défaites dans les quatre premiers matchs. L'attaque était brouillonne dans les trois défaites, alors que la défense et les unités spéciales ont généralement bien fait leur travail. Une victoire lors du cinquième match de la saison n'aura pas réussi à sauver son poste.

« C'est difficile de ne pas montrer du doigt Dan Hawkins, l'entraîneur-chef, c'est lui qui est à la barre de l'équipe. Le noyau principal des joueurs reste le même depuis plusieurs années. Il reste Anthony Calvillo, la même ligne à l'attaque, les mêmes receveurs. Et défensivement, c'est la même chose », a dit Boulay. L'ancien maraudeur croit que cette décision va forcer les vétérans à s'impliquer encore plus dans l'équipe, une force qu'avait Trestman à Montréal.

Hawkins n'avait jamais pris la barre d'une équipe professionnelle. Il arrivait au Québec après une longue carrière d'entraîneur dans les réseaux universitaires américains. Il avait amassé une fiche de 112-61-1 en tant qu'entraîneur-chef. Il n'aura visiblement pas réussi à comprendre les nuances du football canadien.

Boulay doute que les dirigeants montréalais embauchent un successeur dans les prochaines semaines. « La décision de nommer Jim Popp par intérim va acheter du temps à l'équipe pour s'assurer de prendre la bonne décision pendant la saison morte. »

Le prochain match des Alouettes aura lieu le 8 août contre les Argonauts de Toronto.

PLUS:rc