NOUVELLES

Accrochages entre l'armée tunisienne et des activistes à la frontière algérienne

01/08/2013 08:34 EDT | Actualisé 01/10/2013 05:12 EDT

Des sources militaires rapportent des accrochages, jeudi soir, entre l'armée tunisienne et des activistes « terroristes » près de la frontière algérienne.

Ils ne font toutefois pas mention d'éventuelles victimes.

Les affrontements ont lieu près de la localité de Bir Ouled Nasr Allah,  dans la zone où huit soldats ont été tués lundi, provoquant un véritable choc en Tunisie, qui vit une crise politique depuis l'assassinat de l'opposant Mohamed Brahmi.

Les activistes sont encerclés aux abords du mont Chaambi, où un groupe lié à Al-Qaïda est traqué depuis décembre.

« Soit ils se rendent, soit ils seront tués », a indiqué la même source sur les ondes de la radio Mosaïque FM.

Selon le gouvernement, ce groupe armé proche d'Al-Qaïda, composé notamment de vétérans de la rébellion islamiste du Mali, est responsable entre autres de la mort d'un gendarme.

Au printemps, deux militaires ont été tués et une vingtaine d'autres blessés par des mines placées par les activistes.

Cette hausse de la tension a poussé l'Algérie à renforcer, jeudi, sa présence militaire le long de la frontière.

Alger et Tunis ont intensifié les échanges de renseignements pour mieux combattre les islamistes armés opérant dans la région.

 

PLUS:rc