NOUVELLES

Un bouchon de réservoir d'huile mal fermé à l'origine d'un accident d'avion en 2011

31/07/2013 04:59 EDT | Actualisé 29/09/2013 05:12 EDT

Un bouchon de réservoir d'huile mal fermé a déclenché une série d'événements qui se sont terminés par l'écrasement d'un petit avion sur une artère occupée près de l'aéroport de Vancouver en octobre 2011, selon le Bureau de la sécurité des transports (BST) du Canada.

Le rapport du BST sur le dernier vol de l'appareil Beechcraft King Air de la Northern Thunderbird Air a été publié mercredi.

L'enquête de la BST a révélé que le moteur de l'appareil a perdu de la puissance après que le pilote a remarqué une fuite d'huile. Cette perte de puissance a entraîné une résistance plus forte du côté gauche de l'avion.

Selon les enquêteurs, ce déséquilibre a contribué à ce qu'ils ont qualifié de perte de maîtrise de l'appareil.

Le Beechcraft King s'est écrasé sur la promenade Russ Baker Way, une route à six voies de Richmond, en pleine heure de pointe peu après son décollage le 27 octobre 2011.

Les sept passagers ont réussi à s'échapper de l'avion en feu grâce à l'assistance de témoins, mais les deux pilotes sont restés pris dans la cabine de pilotage. Ils étaient en vie quand ils ont été retirés de l'avion un peu plus tard, mais ils sont morts de leurs blessures à l'hôpital.

Des passagers avaient aperçu la fuite

Après l'accident, certains des passagers ont affirmé qu'ils avaient aperçu une fuite d'huile sous l'aile gauche de l'appareil quand ils sont montés à bord.

Peu après le décollage, le capitaine a annoncé aux passagers qu'il devait revenir à l'aéroport de Vancouver en raison d'un problème « d'huile ». Un des passagers a réussi à prendre une photo de la fuite en question.

Alors que l'avion revenait vers l'aéroport, la tour de contrôle a demandé au pilote s'il avait besoin des services de secours sur la piste d'atterrissage. Celui-ci a répondu que ce n'était pas nécessaire, car une fuite d'huile n'est pas reconnue comme une urgence à moins qu'il y ait perte de pression, ce qui n'était pas le cas selon le rapport du BST.

L'appareil était aux derniers moments de son approche, à une centaine de mètres d'altitude, tout près du début de la piste, quand le pilote a perdu le contrôle, explique le rapport.

L'avion a penché vers la gauche et a piqué du nez accrochant un lampadaire, puis un véhicule avant de s'écraser sur la route et de s'enflammer.

Des travailleurs dans des bureaux voisins et les occupants des voitures sur la route se sont précipités et ont tiré les passagers de l'appareil.

Par contre, le pilote et le copilote ont été piégés par les flammes jusqu'à l'arrivée des services de secours.

Tous les passagers ont été blessés, certains ont eu des blessures à l'épine dorsale et ont été paralysés. Six d'entre eux ont entamé une poursuite au civil contre la compagnie Northern Thunderbird Air.

PLUS:rc