NOUVELLES

« Dopage » sur les lèvres de Bach

31/07/2013 10:10 EDT | Actualisé 30/09/2013 05:12 EDT

Thomas Bach dit que le dopage, un mot à la une de bien des journaux au mois de juillet, est un « poison » si on montre du doigt tous les athlètes.

M. Bach, candidat à la succession de Jacques Rogge à la présidence du Comité international olympique, a mis en garde les sceptiques qui seraient tentés de laisser planer une ombre sur tous les autres. Après les récents résultats positifs des sprinteurs Tyson Gay, Asafa Powell et Sherone Simpson. 

« On doit dire clairement que la lutte contre le dopage ne sera jamais terminée, a lancé à Berlin l'ancien champion olympique de fleuret devant la presse étrangère. Il y aura toujours des gens pour essayer de s'octroyer un avantage indu dans les compétitions sportives. »

« C'est le poison du test positif que de conduire dans le piège de la suspicion de dopage. C'est pourquoi nous devons toujours être conscients de qui nous sommes dans cette lutte contre le dopage pour les athlètes qui sont propres », a ajouté l'Allemand qui est dans les instances du CIO depuis 22 ans.

À Londres, le 26 et 27 juillet, lors d'une étape de la Ligue de diamant d'athlétisme, Usain Bolt a dû répondre aux questions et pousser du revers de la main les doutes le concernant.

« J'ai eu un don, je sais que je suis propre, je ne suis pas inquiet », a affirmé le Jamaïcain après les tests positifs de Gay, Powell et Simpson.

Le candidat à la présidence, lui, croit que le CIO doit se fixer des objectifs réalistes en terme de lutte contre le dopage, « comme [créer] un réseau de contrôle aussi serré que possible, pour dissuader tout délit, et ne jamais perdre de vu le but ultime qui est la protection des sportifs propres ».

La sortie de Thomas Bach survient à deux semaines de la présentation des Championnats du monde d'athlétisme, à Moscou, en Russie.

Le vote pour la présidence des hautes sphères de l'olympisme aura lieu le 10 septembre à Buenos Aires. Bach est perçu comme l'un des favoris.

PLUS:rc