DIVERTISSEMENT

Des lunettes Google seront prêtées à des étudiants d'écoles de cinéma

30/07/2013 10:36 EDT | Actualisé 29/09/2013 05:12 EDT
Getty
A visitor of the 'NEXT Berlin' conference tries out the Google Glass on April 24, 2013 in Berlin. 'NEXT Berlin' describes itself as 'a meeting place for the European digital industry'. Organisers say that at the conference, 'marketing decision-makers and business developers meet technical experts and creative minds to discuss what will be important in the next 12 months'. The conference is running from April 23 to 24, 2013. AFP PHOTO / OLE SPATA / GERMANY OUT (Photo credit should read Ole Spata/AFP/Getty Images)

La beauté réside peut-être dans les yeux de celui qui regarde, mais cela n'en serait que plus véridique si l'on porte des lunettes Google.

C'est du moins ce dont la direction du géant d'Internet souhaite convaincre une poignée de jeunes cinéastes.

Google recrute ainsi des étudiants de cinq universités américaines dans le cadre d'un programme spécial qui déterminera de quelles manières l'appareil peut servir à la réalisation de films.

Les lunettes Google Glass, d'une valeur de 1500 $ chacune, sont déjà testées par quelque 10 000 cobayes. L'appareil, qui ressemble à une paire de lunettes régulière, permet de prendre des photos, enregistrer des vidéos, faire des recherches Internet et écrire des courriels, entre autres.

Trois paires de lunettes seront ainsi prêtées à chacune des universités ayant pris part à projet, soit l'American Film Institute, le California Institute of the Arts, la Rhode Island School of Design, la University of California de Los Angeles et la University of Southern California.

La firme américaine prévoit par ailleurs publier des mises à jour sur la progression des étudiants au courant de l'automne, quelques semaines après la reprise des cours.

Les lunettes seront notamment utilisées pour le tournage de documentaires et dans le développement des personnages.

Un professeur de la USC School of Cinematic Arts, Norman Hollyn, a précisé que les aspirants cinéastes apprendraient à s'en servir pour raconter des histoires où la perception du personnage principal est au premier plan.

Le film «Timecode», du réalisateur Mike Figgis, pourrait ainsi les inspirer, a-t-il poursuivi, expliquant que le cinéaste avait eu recours à quatre caméras pour capter les faits et gestes de quatre différentes personnes en même temps.

LIRE AUSSI:

» À quoi pourrait ressembler un porno avec des Google Glass (VIDÉO)

» Blogue: L'arrivée des Google Glasses menacera-t-elle la vie privée?

» Le mode d'emploi des lunettes Google (VIDÉO)

» Les «Google Glass» comme si vous les aviez sur le nez (VIDÉO)

INOLTRE SU HUFFPOST

Les inventions qui vont révolutionner le futur
Google Doodle Slideshow