NOUVELLES

Les gais toujours menacés à Sotchi

30/07/2013 04:49 EDT | Actualisé 28/09/2013 05:12 EDT

Bien que le Comité international olympique (CIO) ait donné l'assurance que la loi qui prohibe les démonstrations publiques de fierté gaie ne sera pas appliquée pendant les Jeux de Sotchi, un législateur russe a affirmé lundi qu'elle le sera.

Le CIO avait déclaré il y a quelques semaines que des officiels des plus hauts niveaux du gouvernement russe lui avaient garanti que les athlètes olympiques comme les spectateurs ne seraient pas mis à l'amende ni arrêtés en raison de la nouvelle loi.

Mais Vitali Milonov, un des hommes à l'origine de la loi anti-gais, a déclaré n'avoir reçu aucun appel de la Fédération russe afin de lever la loi pendant les Olympiques. Il ne pense pas aussi que la Fédération, ni le gouvernement, en a le pouvoir.

« Si une loi a été approuvée par l'assemblée législative et paraphée par le président, le gouvernement n'a aucun droit de la suspendre », a-t-il affirmé au média russe Interfax.

La loi, approuvée par le Président Vladimir Poutine en juin, bannit toute « propagande des relations sexuelles non traditionnelles ».

La nouvelle législation prévoit des amendes importantes pour ceux qui donnent de l'information aux mineurs sur l'homosexualité, ou qui tiennent des événements de la fierté gaie comme des parades ou des rassemblements.

Un étranger qui violerait cette loi pourrait être détenu 15 jours avant d'être déporté.

Des activistes prévoient un défilé de la fierté gaie le jour de l'ouverture des Jeux olympiques, à Sotchi.

PLUS:rc