ATTENTION: LA VIDÉO PRÉSENTE DES IMAGES VIOLENTES ET UN LANGAGE QUI PEUVENT CHOQUER.

TORONTO _ Des centaines de personnes ont manifesté dans les rues de Toronto pour réclamer justice à la suite de la mort d'un jeune homme abattu par la police à bord d'un tramway de la métropole canadienne.

La mère et la soeur de Sammy Yatim, âgé de 18 ans, se sont jointes aux manifestants alors que ceux-ci se rassemblaient à un carrefour du centre-ville avant de se diriger vers l'intersection, dans l'ouest de la ville, où M. Yatim est mort tôt samedi matin.

Les manifestants ont occupé toute la largeur de la rue, criant "Honte!" aux policiers surveillant l'événement, et ont effectué un bref arrêt devant un poste de police.

Plus tôt, lundi, la police de Toronto a annoncé qu'un agent impliqué dans la fusillade avait été suspendu.

Lundi, toujours, le directeur du Service de police de Toronto a soutenu qu'il fera tout en son pouvoir pour tenter de déterminer les raisons menant à la mort par balles de Sammy Yatim.

Bill Blair a dit comprendre que la population se pose des questions sur le comportement de ses policiers, dont l'intervention a été filmée et publiée en ligne, et a affirmé que cette "mort tragique" était prise très au sérieux.

Il a en outre assuré que ses policiers collaboreraient étroitement avec l'Unité des enquêtes spéciales (UES) de l'Ontario, qui sera responsable de l'investigation sur la mort de Sammy Yatim.

Un représentant du syndicat des policiers a fait savoir que l'agent impliqué dans l'affaire était "dévasté" et renversé par l'ampleur de ce qui s'est passé.

L'UES _ la "police des polices" _ a signalé que les policiers "menaient une enquête" sur M. Yatim alors qu'il se trouvait à bord du tramway, lorsqu'une altercation a éclaté entre lui et les agents.

Il y a eu "interaction" entre Sammy Yatim et les forces de l'ordre, qui ont tiré plusieurs coups de feu avant d'avoir recours à un pistolet à impulsions électriques, selon l'UES.

Le jeune homme a été transporté à l'hôpital, où il a succombé à ses blessures.

L'incident, qui s'est produit dans la nuit de samedi, a suscité une vive controverse sur les réseaux sociaux. Certains internautes ont reproché aux policiers de la métropole canadienne d'avoir fait usage d'une force excessive.