BIEN-ÊTRE

BMW veut devenir un "acteur significatif" du véhicule électrique avec sa i3

29/07/2013 03:44 EDT | Actualisé 28/09/2013 05:12 EDT

BMW va lancer à partir de novembre son premier modèle tout-électrique BMW i3, avec l'ambition de devenir un "acteur significatif" de ce marché encore balbutiant.

"Nous entrons sur ce marché pour y être un acteur significatif", a déclaré lundi Ian Robertson, le directeur commercial du constructeur automobile allemand.

S'exprimant devant des journalistes à Londres pour la présentation du nouveau modèle, il n'a toutefois pas voulu dévoiler d'objectifs de vente ou de production.

Le marché pour ce type de véhicules électriques reste encore "immature" et restreint, a reconnu M. Robertson.

La BMW i3 sera commercialisée au prix d'environ 34.950 euros en Europe et 41.350 dollars aux États-Unis - moins les aides gouvernementales pour les véhicules non-polluants, qui doivent en général faire baisser le prix significativement pour les clients.

Elle sera disponible à partir de novembre sur les grands marchés européens comme l'Allemagne, la France, l'Italie ou le Royaume-Uni puis l'an prochain aux États-Unis, au Japon ou en Chine. "Nous nous attendons à ce que la Californie soit un gros marché pour nous", a donné en exemple M. Robertson.

Ce véhicule tout-électrique est destiné aux trajets urbains mais BMW proposera à ses clients la location occasionnelle de berlines classiques pour des déplacements plus longs, comme les départs en vacances.

Le groupe bavarois a investi dans des nouvelles technologies comme un habitacle en plastique à renfort fibre de carbone, destiné à compenser le poids des batteries, mais estime que cela devrait profiter à toute sa gamme à l'avenir.

"Dès le début, nous réaliserons des bénéfices sur chaque véhicule produit", a assuré M. Robertson.

"Il existe toujours des réticences de la part des consommateurs pour les véhicules purement électriques", à cause du manque d'infrastructures de rechargement, a estimé Ian Henry, directeur du cabinet spécialisé AutoAnalysis, interrogé par l'AFP.

Mais "BMW ne commet pas beaucoup d'erreurs" et "je pense que ce sera un succès", a ajouté l'analyste.

Le modèle hybride haut de gamme i8 sera pour sa part lancé l'an prochain.


jmi/acd/myl