NOUVELLES

Trois Femen arrêtées en marge d'une visite de Poutine en Ukraine

27/07/2013 06:14 EDT | Actualisé 26/09/2013 05:12 EDT

Trois militantes de Femen ont été interpellées et la dirigeante du mouvement agressée lors de la visite en Ukraine du président russe Vladimir Poutine.

La police de Kiev a indiqué qu'elle avait repéré trois jeunes femmes, seins nus, qui refusaient d'obtempérer. Elles ont été interpellées et conduites au commissariat. La dirigeante du mouvement, Anna Goutsol, a pour sa part affirmé avoir été frappée au visage par un inconnu alors qu'elle rentrait chez elle.

La Russie s'inquiète de ses intérêts économiques

Pendant ce temps, le président russe amorçait sa visite de deux jours en Ukraine. Il a participé avec son homologue ukrainien, Viktor Ianoukovitch, aux célébrations du 1025e anniversaire de l'introduction du christianisme dans cette région.

Les festivités religieuses à Kiev se déroulent avant un sommet à Vilnius prévu en novembre prochain, qui pourrait déboucher sur la signature d'un accord d'association entre l'Ukraine et l'Union européenne.

« Aujourd'hui, nous assistons à une très forte concurrence sur les marchés mondiaux. Ce n'est qu'en unissant nos efforts que nous pourrons devenir compétitifs et gagner dans cette lutte acharnée », a estimé le président russe.

La Russie pousse l'Ukraine à s'intégrer à une union douanière composée pour l'instant de la Russie, du Kazakhstan et du Bélarus.

Mais depuis son indépendance en 1991, l'Ukraine lorgne vers l'Union européenne (UE), avec qui les relations ne sont pas des plus cordiales depuis depuis l'incarcération en 2011 de l'ex-premier ministre et opposante Ioulia Timochenko. Cette incarcération a été dénoncée par l'UE qui soupçonne une persécution politique.

Mme Timochenko a appelé samedi les Ukrainiens à « chérir » leur indépendance et le choix « fait il y a plus de 1000 ans de faire partie de la civilisation européenne. »

PLUS:rc