NOUVELLES

Réponse tiède au retour des femmes

26/07/2013 01:13 EDT | Actualisé 24/09/2013 05:12 EDT

Christian Prudhomme a finalement réagi à la proposition des championnes cyclistes d'inclure un volet féminin au Tour de France des hommes.

Vendredi, il a dit prudemment, ou diplomatiquement que ce ne serait « pas très pratique ».

La proposition de la Néerlandaise Marianne Vos et de trois autres championnes cyclistes, sous forme de pétition sur le web, et rapportée par les médias le 12 juillet, a été reprise par une députée britannique sous forme de lettre ouverte au directeur du Tour de France, Christian Prudhomme.

Elle réclame un volet féminin en parallèle aux trois premières étapes du Tour de France prévues sur le sol anglais en 2014. Réputée pour ses engagements féministes, la députée travailliste Harriet Harman a demandé au patron du Tour de faire respecter la parité, dont le départ 2014 sera donné à Leeds dans le Yorkshire.

« C'est une belle opportunité d'organiser une course réservée aux femmes et de montrer l'exemple au reste de l'Europe et au Tour », a affirmé Harriet Harman.

Cette pétition (www.change.org/femmesautourdefrance), militant pour un peloton féminin sur l'édition 2014 du Tour, avait recueilli 79 000 signatures vendredi.

Christian Prudhomme, en visite en Angleterre (dans le Yorkshire) vendredi, a estimé que ce projet n'était « pas très pratique » et « sans doute impossible à mettre en oeuvre » vu la logistique gigantesque réclamée par la course.

Le directeur du Tour n'a pas apprécié non plus la manière de procéder de la députée et des championnes cyclistes.

« Ça aurait été mieux qu'on vienne nous parler directement plutôt que de nous envoyer une pétition ou une lettre qu'on découvre un matin sans savoir de quoi il en retourne, a regretté Christian Prudhomme. On est ouvert à tout. Avoir des courses réservées aux femmes est très important, bien sûr. Mais le Tour est une machine énorme et on ne peut pas le rendre toujours plus gros. C'est impossible », a-t-il ajouté.

Une version féminine du Tour de France, appelée ensuite Grande boucle féminine, a été organisée entre 1984 et 2009, avant de péricliter faute de commanditaires et de couverture médiatique.

Quatre femmes sont à l'origine de la pétition :

  • Emma Pooley (GBR), médaillée d'argent olympique (2008) et championne du monde contre-la-montre (2010)
  • Kathryn Bertine (SKN), cycliste professionnelle et réalisatrice de films
  • Marianne Vos (NED), championne olympique et championne du monde course sur route (2012)
  • Chrissie Wellington (GBR), quadruple championne du monde de triathlon formule ironman, en 2007, 2008, 2009 et 2011.

Emma Pooley a remporté la dernière version de la Grande boucle féminine, en 2009.

« Nous ne voulons pas nous mesurer aux hommes, précisent les signataires. Mais avoir un peloton féminin séparé, sur les mêmes parcours, les mêmes distances, les mêmes étapes, le même jour, avec des départs et des arrivées distincts pour ne pas que les deux pelotons se gênent. Le Tour des Flandres et la Flèche wallonne organisent déjà des courses hommes et femmes le même jour, avec grand succès. »

« Cela permettrait de déboulonner les préjugés concernant les limitations physiques des femmes », précisent-elles.

PLUS:rc