POLITIQUE

Le maire Labeaume se rend à Lac-Mégantic

26/07/2013 11:23 EDT | Actualisé 25/09/2013 05:12 EDT
Radio-Canada

Le maire Labeaume était de passage vendredi à Lac-Mégantic, qui se relève de la tragédie du 6 juillet. En compagnie de la mairesse Colette Roy-Laroche, il a donné un point de presse en après-midi au cours duquel il n'a pas été tendre envers la compagnie Montreal, Maine and Atlantic (MMA) Railway, qui est responsable de la tragédie.

À l'occasion de sa première visite à Lac-Mégantic, le maire de Québec s'est dit tout d'abord très impressionné par ce qu'il a vu. Il a d'ailleurs décrit la zone rouge « d'apocalyptique ».

Le maire Labeaume en a profité pour réitérer l'aide de la Ville de Québec à la petite municipalité de Lac-Mégantic et à la mairesse Roy-Laroche. « On est à son service », a-t-il lancé.

Rappelons que depuis la tragédie, une quarantaine d'employés de la Ville de Québec, dont des pompiers et des agents de la Sécurité civile, se sont relayés à Lac-Mégantic pour venir en aide aux sinistrés. D'autres employés de la Ville de Québec pourraient s'y rendre dans les prochaines semaines, dont des ingénieurs et des employés manuels.

Régis Labeaume a d'ailleurs promis que la Ville de Québec sera présente cet automne pour soutenir les gens de Lac-Mégantic.

Vie économique

Par ailleurs, le maire de Québec a fait savoir que la priorité pour Lac-Mégantic est la reprise de la vie économique. Régis Labeaume a plaidé en faveur de la construction d'une voie ferrée de contournement permanente de un à deux kilomètres.

De son côté, la mairesse Roy-Laroche n'a pas manqué de remercier le maire de Québec pour l'aide qu'il a proposée aux gens de Lac-Mégantic dans les heures immédiates qui ont suivi la tragédie. « Le soutien de la Ville de Québec a été un soutien des premières heures », a-t-elle affirmé.

MMA critiquée

Lors du point de presse, le maire Labeaume n'a pas manqué d'écorcher la compagnie ferroviaire Montreal, Maine and Atlantic (MMA) Railway, qui est responsable de la tragédie de Lac-Mégantic.

Régis Labeaume s'explique mal la façon dont le président de MMA, Ed Burkhardt, s'est comporté depuis les tristes événements du 6 juillet.

« Je suis complètement renversé par l'absence de compassion et l'absence de sentiment de cet homme-là [...] C'est peut-être le visage le plus laid du capitalisme », a lancé le maire Labeaume.

Il a ajouté que M. Burkhardt faisait mal à toute l'industrie du transport.

Le maire Labeaume s'est aussi rendu vendredi après-midi au centre d'aide aux sinistrés à la Polyvalente Montignac.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


INOLTRE SU HUFFPOST

Explosion d'un train à Lac-Mégantic