NOUVELLES

Égypte : nouveaux heurts au Caire

26/07/2013 10:15 EDT | Actualisé 25/09/2013 05:12 EDT

L'Égypte a connu un autre vendredi de violences, alors que le président déchu est maintenant accusé de meurtre par les autorités en place.

Des témoins et des sources de sécurité rapportent des affrontements à coups de pierres entre partisans et adversaires de Mohamed Morsi, écarté par l'armée le 3 juillet. Les heurts ont eu lieu notamment dans le quartier populaire de Choubra au Caire, où deux cortèges rivaux se sont affrontés.

Des adversaires du président déchu ont brûlé des photos de Mohamed Morsi et ont jeté des bouteilles des toits en direction de la manifestation de ses partisans.

Des habitants ont tenté de s'interposer, selon des témoins cités par l'AFP.

Les manifestants sont sortis à l'appel de l'armée et des Frères musulmans, engagés dans un bras de fer politique depuis le coup d'État militaire contre le président Morsi.

Détention et accusations

Vendredi, juste avant le début des manifestations, un juge a ordonné la détention du président destitué. Les autorités égyptiennes l'accusent d'assassinats de militaires lors de son évasion de prison en 2011 et de conspiration avec le Hamas.

L'information a été rapportée par l'agence de presse officielle égyptienne.

Il s'agit de la première annonce officielle concernant le statut de Mohamed Morsi. Depuis sa destitution, il était détenu sans accusation par les militaires, dans un lieu qui est toujours tenu secret.

 

PLUS:rc