NOUVELLES

Le pape François assailli par la foule dans une favela

25/07/2013 11:38 EDT | Actualisé 24/09/2013 05:12 EDT

Le véhicule ouvert qui transporte le pape François a été momentanément assailli par la foule, jeudi, alors que le souverain pontife se dirigeait vers un bidonville de Rio, au Brésil.

Le pape n'a jamais semblé en danger et la foule semblait moins frénétique que celle qui avait encerclé son convoi à son arrivée à Rio, lundi.

La papemobile s'est retrouvée au milieu de la foule sur une section d'environ 100 mètres. Ailleurs sur le parcours du pape, des barrières de métal maintenaient la foule à distance.

Le pape a fait arrêter son véhicule à plusieurs reprises pour embrasser des bébés qui lui étaient présentés par ses gardes du corps.

La visite du premier pape latino-américain dans la favela Varginha devrait être l'un des moments forts de sa tournée au Brésil, son premier voyage à l'étranger depuis le début de son pontificat.

La pape bénit le drapeau olympique

Plus tôt jeudi, le pape François a béni le drapeau olympique, s'ajoutant ainsi à la liste des papes qui ont montré de l'intérêt pour le rôle positif que le sport peut jouer dans la société.

La ville de Rio accueillera les Jeux olympiques en 2016.

Le pape a rencontré certains athlètes de l'équipe olympique brésilienne durant une brève visite à l'hôtel de ville de Rio. Du balcon de l'édifice, le souverain pontife a béni le drapeau olympique et la foule venue le voir.

À la veille des Jeux olympiques de Londres, le pape de l'époque, Benoît XVI, avait diffusé un message dans lequel il disait souhaiter que les jeux de 2012 aident à promouvoir la paix et l'amitié entre les peuples.

Le pape Jean XXIII avait accueilli les athlètes à Rome pour les Jeux olympiques de 1960.

Associated Press

La Presse Canadienne

PLUS:rc