NOUVELLES

La défensive des Alouettes leur permet d'inscrire une victoire de 32-27

25/07/2013 10:54 EDT | Actualisé 24/09/2013 05:12 EDT
AP

MONTRÉAL _ Ils auront dû attendre jusqu'au tout dernier jeu du match, mais les Alouettes de Montréal sont parvenus à stopper les Eskimos d'Edmonton sur la ligne de 1 pour inscrire une victoire in extremis de 32-27 devant les 23 012 spectateurs réunis au stade Percival-Molson, jeudi soir.

Après le sixième placement de Sean Whyte, sur huit verges, les Eskimos (1-4) ont franchi 74 verges en cinq jeux. John White a toutefois été incapable de franchir cette précieuse verge, alors qu'Aaron Lavarias, Mike Edem et John Bowman ont stoppé à trois le porteur de ballon des Eskimos derrière la ligne de mêlée.

Brandon Whitaker a amassé 162 verges en 24 courses en plus d'inscrire un touché pour les Alouettes (2-3), qui ont aussi profité des six placements de Whyte _ sur 32, 31, 23, 24, 15 et huit verges _ et du touché de S.J. Green, sur une passe de six verges.

Cary Koch, deux fois, dont un sur un spectaculaire retour de dégagement de 81 verges, et Calvin McCarthy ont répliqué pour les visiteurs. Grant Shaw a réussi des placements de 26 et 18 verges pour compléter le pointage.

Les protégés de Dan Hawkins ont cependant de nouveau laissé filer une avance importante _ cette fois au quatrième quart _ qui a bien failli gâcher le bon travail accompli jusque-là.

Les Alouettes venaient de se forger une avance de 26-13 grâce au quatrième placement de la soirée de Whyte quand les Eskimos ont inscrit 14 points en 75 secondes. Ils ont d'abord franchi 60 verges en trois jeux et une pénalité de 15 verges pour avoir rudoyé le passeur. Mike Reilly a ensuite rejoint McCarthy sur 20 verges pour couronner cette poussée et rapprocher les siens à six points, après 2:16 de jeu.

Les Alouettes ont repris à leur ligne de 30, mais Damaso Munoz a extirpé le ballon des mains de Whitaker et l'a récupéré, permettant à l'attaque des Eskimos (1-3) de reprendre ses activités à la ligne de 24 des locaux. Dès le jeu suivant, Reilly a rejoint Koch sur 24 verges pour donner les devants aux siens pour la première fois, avec 11:23 à jouer.

Mais deux placements de Whyte et le superbe jeu en défensive auront finalement permis aux Alouettes de mettre un terme à leur vilaine séquence et de quitter pour leur première semaine de congé la tête plus légère.