VIDEO

Concerts fauniques : des spectacles orchestrés par mère Nature

25/07/2013 11:29 EDT | Actualisé 24/09/2013 05:12 EDT

Michel Gagné, Benoît Fortier, Daniel Fréchette, Mirianne Rouillard et Pierre Vaillancourt forment un groupe de musique...à part. Les Naturalistes ne foulent pas les planches des grands théâtres. Ils ne se produisent ni dans les bars, ni au Festival d'été, pas plus que dans les sous-sols d'églises.

Pour les entendre, il faut quitter le tumulte de la ville, parcourir quelques kilomètres jusqu'à atteindre la forêt Montmorency. C'est là que tous les samedis soir, les Naturalistes se produisent sur la plus vaste et pittoresque scène, qui soit: le lac Bédard.

« Chaque musicien est dans son propre canot et chaque canot est situé à un endroit particulier sur le lac. On joue avec des instruments acoustiques, violon, guitare, flûte didgeridoo. On joue avec l'acoustique sonore du lieu et on incorpore plein de sons, de chants et de cris d'animaux dans nos pièces musicales », explique le directeur musical et initiateur du projet, Pierre Vaillancourt.

L'endroit, ajoute-t-il, offre une acoustique exceptionnelle, dépourvue de pollution sonore. Les spectateurs installés sur les rives profitent, à la fois, du spectacle de la nature et de celui des musiciens, qui ont concocté un concert unique en son genre en l'honneur des animaux de la forêt boréale.

Les concerts fauniques sont présentés depuis maintenant sept ans. « Le concert prend avec les années, comme le bon vin, beaucoup de maturité. C'est des subtilités, des subtilités animales, mais surtout des subtilités entre les musiciens », note Pierre Vaillancourt.

C'est sur la pièce Printemps, qui évoque l'éveil de la nature, et qui fait se mêler une musique acoustique aux chants de la rainette crucifère, du crapaud d'Amérique, de la grenouille verte, puis des oiseaux chanteurs de la forêt boréale que s'ouvre ce grand spectacle en nature.

Suivront une pièce inspirée du chant du huard, puis une autre qui recréer le coït orignal et une autre encore, le clou de la présentation, sur le chant du loup. Un spectacle qui fait aussi la part belle aux silences, qui permettent d'apprécier le calme, et parfois même, les sons de la nature. « On a eu la chance, il y a trois ans, se remémore Pierre Vaillancourt, d'avoir la participation des loups ».

Ce dernier note d'ailleurs que la forêt Montmorency réserve souvent de belles surprises aux visiteurs. Lorsqu'ils arrivent, les participants se rendent à l'accueil pour une petite présentation à l'auditorium, puis ils doivent franchir une douzaine de kilomètres en autobus scolaire jusqu'au lac Bédard. « Souvent durant le transport, aller ou retour, on va croiser un orignal ou deux, un porc-épic ou un lynx », affirme le naturaliste.

Les concerts fauniques sont présentés tous les samedis, de 20 h à 23 h, du 27 juillet au 31 août.

PLUS:rcvideo