NOUVELLES
23/07/2013 07:13 EDT | Actualisé 22/09/2013 05:12 EDT

Lac-Mégantic: la famille d'une des victimes poursuit la compagnie MMA

Getty
LAC-MEGANTIC, CANADA - JULY 12: Local residents attend a public vigil at the Presbyteres-Eglises July 12, 2013 in Lac-Megantic, Quebec, Canada. A train derailed and exploded into a massive fire that flattened dozens of buildings in the town's historic district, leaving 60 people dead or missing in the early morning hours of July 6. (Photo by Ian Willms/Getty Images)

MONTRÉAL - Une nouvelle poursuite judiciaire est intentée contre la compagnie Montreal, Maine & Atlantic Railway (MMA), l'entreprise au coeur de la tragédie qui a détruit une partie du centre-ville de Lac-Mégantic et tué 47 personnes.

La famille d'un homme qui a péri dans la tragédie poursuit la compagnie pour avoir causé une mort injustifiée. La poursuite a été déposée par Annick Roy dans un tribunal en périphérie de Chicago, lundi, au nom de la succession de Jean-Guy Veilleux et de sa fille endeuillée, qui est mineure.

Mme Roy allègue que M. Veilleux a été tué lorsqu'un train fou de la MMA a déraillé dans la municipalité de Lac-Mégantic, le 6 juillet.

La poursuite réclame un minimum de 200 000$ en dédommagement de la part de dix individus ou entreprises, dont MMA, Rail World Inc, Edward Burkhardt (président de Rail World) et plusieurs compagnies pétrolières américaines.

Dans les documents de la poursuite, il est allégué que la compagnie ferroviaire et les entreprises pétrolières ont agi avec négligence en ne s'assurant pas de la sécurité de leurs activités et ne prenant pas les mesures nécessaires pour ne pas exposer le public aux dangers associés avec le transport ferroviaire du pétrole.

Dans la poursuite déposée au tribunal du comté de Cook, il est écrit que Jean-Guy Veilleux a «brûlé dans l'incendie et l'explosion» qui a suivi le déraillement du train.

Les équipes de sauvetage ont été en mesure de retrouver les corps de 42 victimes sur les lieux de la tragédie, mais seules les identités de 28 personnes ont été dévoilées. Le nom de Jean-Guy Veilleux a été ajouté à cette liste, mardi.

L'auteure de la poursuite affirme aussi qu'il était dangereux de transporter du pétrole dans des wagons-citernes de type DOT-111, même s'il était connu qu'ils s'éventraient plus facilement que d'autres lors de déraillement.

Cette procédure judiciaire s'ajoute à une demande en recours collectif déposée contre MMA dans un tribunal québécois, il y a quelques jours.

L'avocat en charge de cette nouvelle démarche a laissé entendre qu'il n'avait vraisemblablement pas fini d'en découdre avec la MMA.

Peter Flowers a confié à La Presse Canadienne, mardi, qu'il avait l'intention de déposer plusieurs autres poursuites individuelles d'ici la fin de la semaine. «On s'attend à en déposer entre 15 et 20 au cours des prochains jours.»

Lors d'une entrevue téléphonique, il a lancé qu'il réclamerait «des millions» pour chacun de ses clients.

Dans la poursuite déposée lundi, il y a, d'ailleurs, une référence à un déraillement survenu, en 2009, à Cherry Valley en Illinois. Une famille lourdement éprouvée par le drame avait alors pu bénéficier d'un règlement de plus de 36 millions de dollars.

INOLTRE SU HUFFPOST

Explosion d'un train à Lac-Mégantic