Les porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ) et du Bureau du coroner ont fait le point sur le travail des enquêteurs, des pompiers et des spécialistes en identité judiciaire qui ont intensifié les recherches au centre-ville de Lac-Mégantic pour retrouver les corps des cinq victimes manquantes depuis la tragédie ferroviaire du 6 juillet dernier.

Depuis vendredi, six nouvelles victimes ont été identifiées, ce qui porte le nombre total de personnes identifiées à 28, a dit Geneviève Guilbault, porte-parole du Bureau du coroner. Des rencontres avec les familles ont lieu.

Selon le dernier bilan de la SQ, 42 corps ont été retirés des décombres jusqu'ici sur les 47 personnes présumées disparues et décédées dans la catastrophe.

Compte tenu de nouvelles informations qui lui sont parvenues, la SQ a indiqué que ses effectifs seront redéployés dans des secteurs stratégiques de la zone rouge où pourraient se trouver les corps des cinq victimes manquantes.

Les locomotives ont été déplacées et les boîtes noires ont été retirées. Des analyses sont présentement effectuées.

Par ailleurs, de nouvelles équipes de pompiers ont été dépêchées à Lac-Mégantic, dimanche, en provenance notamment de Montréal et de Québec pour prêter main-forte aux sapeurs de la région, qui n'ont pas eu beaucoup de répit depuis la catastrophe.

Annonce d'Ottawa

Le ministre du Développement international et ministre de la Francophonie, Christian Paradis, doit faire une annonce à 16 h 30 au sujet de l'appui du gouvernement fédéral à la suite de la tragédie.

Bref retour à la maison pour 200 sinistrés de la zone rouge

Par ailleurs, les quelque 200 évacués de la zone rouge, à Lac-Mégantic, seront autorisés mardi à retourner brièvement dans leur logement pour prendre des effets personnels.

Les évacués pourront récupérer l'équivalent d'une boîte de biens et d'objets. Les boîtes seront distribuées par la Sûreté du Québec aux sinistrés.

Les visites seront toutefois étroitement encadrées par la SQ, et les personnes qui désirent se rendre dans leurs résidences devront appeler les autorités pour prendre rendez-vous. Toutes ces précautions sont prises par la police en raison des dangers toujours présents sur le site et du fait que la zone du déraillement est toujours considérée comme une scène de crime.

Collectes de fonds et hommages aux victimes

Pendant ce temps, les initiatives se multiplient dans la population pour venir en aide aux sinistrés de Lac-Mégantic et honorer la mémoire des disparus. Dimanche, des dizaines de personnes ont participé à une course à pied de 12 kilomètres qui suivait le trajet entre les villes de Nantes et Lac-Mégantic, chemin symbolique parcouru par le train de la Montreal, Maine & Atlantic Railway le soir du drame.

Loading Slideshow...
  • Vigile du 12 juillet à Lac-Mégantic

  • Vigile du 12 juillet à Lac-Mégantic

  • Vigile du 12 juillet à Lac-Mégantic

  • Vigile du 12 juillet à Lac-Mégantic

  • La mairesse Colette Roy-Laroche

  • Le drapeau canadien en berne en mémoire des victimes

  • La mairesse Colette Roy-Laroche parle aux médias

  • Edward Burkhardt

    Des citoyens en colère invectivent le président de Rail World Inc. Edward Burkhardt, lors de son passage à Lac-Mégantic le 10 juillet.

  • Ed Burkhardt

    Le président de Rail World Inc., Edward Burkhardt, s'adresse aux médias à Lac-Mégantic, le 10 juillet.

  • Ed Burkhardt

    Le président de Rail World Inc., Edward Burkhardt, s'adresse aux médias à Lac-Mégantic, le 10 juillet.