POLITIQUE

Plan d'action économique du gouvernement Harper: la publicité rate sa cible

21/07/2013 01:09 EDT | Actualisé 20/09/2013 05:12 EDT
Capture d'écran

OTTAWA - Les publicités léchées vues cette année à la télévision faisant la promotion du plan d'action économique du gouvernement de Stephen Harper semblent s'être avérées un échec cuisant.

L'une des principales retombées attendues de ces publicités était d'inciter les téléspectateurs à visiter le site Web plandaction.gc.ca, lancé en 2009 pour favoriser la promotion de ce programme vedette du Parti conservateur.

Un sondage mené auprès de 2003 Canadiens en avril indique toutefois que seulement trois personnes se sont rendues sur le site.

Le coup de sonde de la maison Harris-Décima, réalisé pour le compte du ministère des Finances, révèle également certains des pires résultats recueillis parmi neuf sondages — sur la réaction des téléspectateurs —, à avoir été commandés depuis le lancement du plan d'action économique.

Six pour cent seulement de ceux qui disent se rappeler des publicités — qui ont commencé à prendre l'antenne en février —, ont affirmé avoir pris une action quelconque après les avoir visionnées. Il s'agit du pire résultat de productivité pour un sondage dans ce dossier, et de loin, alors que le record à cet effet remontait à un sondage réalisé en août 2009 indiquant que 25 pour cent des répondants disaient avoir profité d'une subvention pour des rénovations sur leur propriété.

Et parmi ceux qui ont indiqué avoir entrepris une quelconque mesure, neuf ont dit l'avoir fait pour se plaindre ou «exprimer leur mécontentement» face à ces publicités d'une trentaine de secondes, dépeintes par leurs détracteurs comme une propagande conservatrice à peine voilée.

Par ailleurs, le sondage — obligatoire en vertu des réglementations canadiennes —, souligne qu'aucun Canadien n'a composé le numéro sans frais montré à l'écran, un autre objectif majeur de la campagne publicitaire.

Les sondés ont aussi été interrogés sur la performance générale du gouvernement du Canada et sur la note globale qu'ils y attribueraient, une question posée dans les huit autres sondages.

Les résultats recueillis entre 2009 et 2012 démontrent qu'en moyenne, 43 pour cent des répondants l'ont jugé de bonne à excellente. Le dernier coup de sonde indique toutefois que 38 pour cent seulement des Canadiens interrogés ont une opinion positive du gouvernement, un résultat enregistré qu'une seule fois auparavant, soit en 2010.

Le sondage téléphonique a été mené entre le 19 mars et le 3 avril, et comporte une marge d'erreur de 2,2 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

La Presse Canadienne a obtenu copie de ce coup de sonde, réalisé pour la somme de 29 000 $, en vertu de la Loi d'accès à l'information.

D'autres sondages laissent croire que les Canadiens sont de plus en plus ennuyés et indisposés par la publicité du plan d'action, que ce soit à la télévision, à la radio, dans les journaux ou sur Internet, sans compter les nombreuses affiches installées à travers tout le pays.

Le gouvernement a dépensé, ces quatre dernières années, environ 113 millions $ pour faire la promotion de son plan d'action. Ottawa a fait savoir en mai que de nouvelles publicités seraient à venir au courant de l'année, et pourraient perdurer jusqu'en 2016.

Un porte-parole du ministère des Finances, Jack Aubry, a indiqué que les sondages démontraient que de façon générale, la sensibilisation des Canadiens au plan d'action était passée de 20 pour cent en 2009 à 62 pour cent cette année.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les plus beaux atours de Stephen Harper