NOUVELLES
20/07/2013 04:18 EDT | Actualisé 18/09/2013 05:12 EDT

Au moins 30 morts dans une série d'attentats en Irak

Au moins trente personnes sont mortes samedi dans plusieurs attentats à la voiture piégée qui se sont produits dans des quartiers à majorité chiite de Bagdad, a-t-on appris de sources médicales et policières.

La plupart des voitures ont explosé dans des zones commerciales très fréquentées en soirée, après la rupture du jeûne du ramadan.

L'explosion la plus meurtrière a eu lieu dans le quartier de Tobchi, dans le nord de la capitale irakienne. Elle a fait 10 morts.

Quatre autres personnes sont mortes dans une rue commerciale du quartier de Karrada. Des explosions ont été enregistrées dans quatre autres quartiers de la ville.

On ignore pour l'instant qui est à l'origine de cette série d'attentats, mais les insurgés sunnites, et en particulier le groupe État islamique d'Irak affilié à Al-Qaïda, ont paru se renforcer au cours des derniers mois.

Ces tensions ethniques sont alimentées par le conflit en Syrie dans lequel sunnites et chiites s'affrontent pour asseoir leur influence dans la région.

À Madaen, une localité située à une trentaine de kilomètres au sud-est de Bagdad, une bombe plantée dans le jardin d'un membre de la milice sunnite Sahoua, une force progouvernementale, a fait cinq morts.

Les activistes sunnites s'en prennent souvent aux miliciens Sahoua, considérés comme des « collaborateurs ».

Dimanche dernier, une série d'explosions dans plusieurs régions d'Irak ont fait au total 24 morts.

« Les terroristes ont désormais recours à une tactique différente qui a pour but de provoquer un grand nombre de victimes parmi les civils », a déclaré un responsable du ministère de l'Intérieur, qui a gardé l'anonymat.

Plus de 535 personnes ont été tuées en Irak depuis le début du mois, selon une association qui recense les victimes. Ce bilan est encore éloigné des quelque 3000 morts recensés par mois au plus fort de la violence interethnique en 2006/2007.

Reuters

PLUS:rc