NOUVELLES

Des jeunes loups à Barcelone

19/07/2013 06:28 EDT | Actualisé 18/09/2013 05:12 EDT

Une jeune équipe de nageurs canadiens est arrivée à Barcelone pour les Championnats du monde de la Fédération internationale de natation (FINA).

« Pour être honnête, je me sens vieux, a lancé le médaillé olympique de Londres et Pékin Ryan Cochrane, vendredi, en conférence téléphonique.

« C'est excitant d'avoir autant de jeunes qui auront l'occasion d'être de futurs meneurs », ajoute celui qui participera aux épreuves de 400 m, 800 m et 1500 m libre. 

Le chef de file de l'unifolié et son équipe sont à Torremolinos en Espagne pour peaufiner leur préparation en vue de leur compétition. Les nageurs sauteront dans la piscine de la capitale de la Catalogne du 28 juillet au 4 août.

Cochrane qui en est à une quatrième participation aux mondiaux, est entouré de 33 nageurs et nageuses dont Katerine Savard, 20 ans, Brittany MacLean, 19 ans, et Ashton Baumann, 20 ans.

Baumann, un nom que les amateurs de natation reconnaissent. Ashton est le fils d'Alex Baumann, double champion olympique (200 m et 400 m quatre nages) aux Jeux de Los Angeles en 1984.

La vingtaine et en confiance

La Québécoise de Pont-Rouge arrive en Espagne avec deux médailles, dont une d'or au 100 m papillon, gagnées à l'Universiade de Kazan en Russie qui ont pris fin le 17 juillet.

« C'était vraiment une préparation. J'ai eu de très bons résultats. Mon objectif  est de faire la finale au 100 m papillon et de faire mes meilleurs temps chaque fois que je vais nager », mentionne une Savard en confiance.

« À Kazan, j'ai vraiment essayé de ne pas me mettre de pression et d'y aller pour le plaisir, c'est ce qu'il faut que je reproduise à toutes les autres compétitions », explique l'olympienne.

Savard prendra part aux épreuves du 100 m et 200 m papillon. En Russie, elle a arrêté le chronomètre à 57 s 63/ 00 lors du 100 m papillon, nouveau record de la compétition universitaire.

« J'espère être plus rapide dans une semaine. Le niveau sera plus élevé. Je devrai me concentrer sur ma propre compétition parce que je ne peux pas contrôler ce que vont faire les autres. », ajoute-t-elle.

Les mondiaux de la FINA se tiennent du 19 juillet au 4 août. 

PLUS:rc