NOUVELLES

70 % des matières dangereuses transportées par camion

18/07/2013 06:07 EDT | Actualisé 17/09/2013 05:12 EDT
Getty

Depuis le déraillement d'un train et l'explosion des wagons-citernes qu'il transportait à Lac-Mégantic, plusieurs municipalités réclament un resserrement des règles de sécurité sur les rails. Mais un autre mode de transport comporte plus de risques d'accident que le train en matière de transport des matières dangereuses : le camion.

Alors que 24 % des matières dangereuses au pays sont transportées par train, 70 % le sont par camion. Reste 6 % qui sont transportées par voie maritime et moins de 1 % par avion.

Si le transport par camion est plus important, il est aussi à l'origine de plus d'accidents. En 2009, les accidents impliquant les camions lors du transport de matières dangereuses étaient 15 fois plus nombreux que les accidents ferroviaires.

Il y a certes davantage de camions qui circulent que de trains, mais même lorsqu'on transpose la proportion d'accident en fonction de la quantité de pétrole transportée, le taux d'accident pour le transport routier est toujours supérieur au ferroviaire, souligne Ingrid Peignier, directrice de projets au Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO).

La fréquence des accidents est plus élevée, remarque Mme Peignier, mais les conséquences de ces accidents sont moins importantes.

Parmi tous les camions-citernes qui transportent des matières dangereuses sur les routes, ceux qui acheminent les produits pétroliers sont les plus nombreux. Le pétrole brut, l'essence et le mazout représentent plus des trois quarts des matières dangereuses transportées par camion. Les autres matières sont, par exemple, les produits chimiques comme le chlore pour les usines de filtration d'eau ou les engrais pour les champs.

C'est Transports Canada qui détermine les caractéristiques de chaque type de citerne. Celles qui servent à transporter des produits pétroliers raffinés par camion ont des parois de moins de 5 mm d'épaisseur. Elles sont donc deux fois plus minces que celles des wagons DOT-111 qui ont déraillé à Lac-Mégantic et qui contenaient du pétrole brut.

Avec les informations de René St-Louis et de Philippe-Antoine Saulnier

INOLTRE SU HUFFPOST

Explosion d'un train à Lac-Mégantic