NOUVELLES

Pas de trace d'hydrocarbures à la hauteur de Saint-Romuald

18/07/2013 04:24 EDT | Actualisé 16/09/2013 05:12 EDT

La Ville de Lévis voulait en avoir le cœur net à propos de la présence d'hydrocarbures à la hauteur de Saint-Romuald, la voilà rassurée. Les tests effectués par la municipalité révèlent que ces substances n'ont pas atteint cette prise d'eau de la municipalité.

Même si les conclusions sont satisfaisantes, d'autres analyses seront effectuées au cours des prochains jours puisque la situation pourrait changer, la vigilance demeure pour les autorités municipales.


Après la prise d'eau de Saint-Romuald dans le fleuve Saint-Laurent, celle de Charny dans la rivière Chaudière sera aussi scrutée. Ce cours d'eau a été souillé par du pétrole à la suite du tragique déraillement de train de Lac-Mégantic.


À l'instar de la municipalité de Saint-Georges de Beauce, Lévis a donc décidé d'effectuer ses propres prélèvements plutôt que d'attendre les résultats des tests effectués par le ministère de l'Environnement du Québec. En effectuant ses propres analyses directement à la prise d'eau, elle aura, une idée plus juste de la situation affirme, le porte-parole de Lévis Christian Brière. « Le ministère de l'Environnement fait des tests sur la Chaudière à six ou huit endroits, les résultats des tests ont tardé à venir, maintenant on les a de façons parcellaires, dans le but de nous documenter on a décidé de prendre des tests à la prise de Charny », a-t-il affirmé.


La ville de Lévis déploie des moyens importants pour approvisionner une bonne partie de son territoire depuis le déraillement de Lac-Mégantic. La contamination aux hydrocarbures de la rivière Chaudière l'a forcé à fermer sa prise d'eau.

PLUS:rc