NOUVELLES

Libération sous caution de l'auteur du site ayant diffusé la vidéo du meurtre de Lin Jun

18/07/2013 01:53 EDT | Actualisé 16/09/2013 05:12 EDT

Le propriétaire du site web ayant publié une vidéo qui montrerait le meurtre et démembrement de l'étudiant chinois Lin Jun a été libéré sous caution jeudi matin à Edmonton.

Mark Marek a été relâché sous plusieurs conditions. Entre autres, il devra rester en sol albertain et n'aura pas le droit d'accéder à Internet, ni d'utiliser des appareils électroniques qui peuvent envoyer ou recevoir des messages jusqu'à sa prochaine comparution le 1er août.

L'accusé devra aussi se rapporter à un agent de probation une fois par semaine.

Une somme de 7500 $ a également dû être payée pour sa caution.

L'homme de 38 ans, dont le site Internet hébergé à Edmonton se spécialise dans le gore, a été intercepté par les services frontaliers à l'aéroport de Vancouver à la suite d'une longue enquête policière, a dit le policier d'Edmonton Bill Clark, mercredi.

Il fait face à une accusation de corruption des mœurs, relativement à la vidéo qui montrerait le meurtre de Lin Jun. La police a affirmé que les images ont été diffusées sur le site web pendant huit jours.

D'autres accusations pourraient être portées contre le propriétaire du site web, a indiqué la police.

Arrestation de Mark Marek

Depuis le 30 mai 2012, la police de Montréal, appuyée du FBI, s'efforçait de faire disparaître la vidéo du web. Dans un échange de courriels avec CBC/Radio-Canada au début de juin, M. Marek affirmait qu'il n'était pas question de retirer la vidéo.

L'enquêteur Bill Clark a expliqué mercredi après-midi que suffisamment de preuves avaient été trouvées pour accuser Mark Marek en février 2013, mais que celui-ci était parti à Hong Kong au cours de ce mois.

« Nous avions encore perdu [sa trace], mais nous avions avisé les [services frontaliers du Canada] », a dit M. Clark.

M. Marek a été arrêté le 10 juillet en sol britanno-colombien. Il a subi un interrogatoire mardi soir à Edmonton, lors duquel il a été très coopératif, a souligné la police.

PLUS:rc