NOUVELLES

Le CP et le CN resserrent leurs règles de sécurité

18/07/2013 11:10 EDT | Actualisé 17/09/2013 05:12 EDT
Getty
LAC-MEGANTIC QC - JULY 8: Bystanders reviewed photographs beside the tracks on the perimeter of the crash site as the sun set Monday night in Lac-MÈgantic. (Lucas Oleniuk/Toronto Star via Getty Images)

Les deux plus grands transporteurs ferroviaires canadiens, le Canadien Pacifique (CP) et le Canadien National (CN), resserrent leurs politiques de sécurité sur l'ensemble de leurs réseaux à la suite de la tragédie de Lac-Mégantic.

« Les événements récents nous ont donné l'occasion de revoir en profondeur nos règles de sécurité », affirme le porte-parole du CP, Ed Greenberg, dans un courriel à CBC. « Nous croyons que l'adoption de mesures de sécurité additionnelles était la chose prudente à faire dans les circonstances », poursuit-il.

Le transporteur ferroviaire prévoit revoir la sécurité de trois façons :

  • S'il est nécessaire de laisser un train sans surveillance dans un terminal ou une gare de triage, la locomotive sera verrouillée. Cette mesure était déjà appliquée dans certaines zones à risque, mais elle sera étendue à l'ensemble du réseau.
  • La procédure d'engagement des freins a été renforcée pour correspondre aux ou excéder les normes en vigueur.
  • Les trains dont les wagons-citernes contiennent des matières dangereuses ne seront plus laissés sans surveillance sur les voies principales.

Selon un bulletin interne obtenu par le Globe and Mail, la direction du CP agit de façon proactive, car elle anticipe « une réforme substantielle » des règles de sécurité ferroviaire par Transports Canada à la suite de la catastrophe de Lac-Mégantic.

Le Canadien National a lui aussi renforcé ses mesures de sécurité. « Le CN a déjà commencé à revoir toutes ses mesures de sécurité à la suite de la tragédie de Lac-Mégantic », explique le porte-parole du CN, Mark Hallman, en entrevue à CBC. Il rappelle que les trains du CN sont munis de freins hydrauliques tout le long des convois, en plus des freins mécaniques dans les locomotives. M. Hallman dit aussi que toutes les fenêtres et portes sont verrouillées sur les trains.

Le CN, tout comme le CP, ont décidé de retirer le dispositif d'inversion de marche des locomotives lorsqu'elles sont arrêtées. C'est ce dispositif qui détermine la direction du train (marche avant ou marche arrière). Lorsque le dispositif est retiré, la locomotive se trouve immobilisée, même si le moteur est en marche.

Par ailleurs, les deux compagnies ferroviaires disent avoir deux employés à bord de chaque train, en tout temps.

Rappelons que le train qui a déraillé à Lac-Mégantic n'avait qu'un conducteur à son bord, ce qui est permis en vertu des normes fédérales.

http://www.radio-canada.ca/sujet/lac-megantic Consultez notre section spéciale.

INOLTRE SU HUFFPOST

Explosion d'un train à Lac-Mégantic