NOUVELLES

Tollé contre la une de <em>Rolling Stone</em> consacrée à Tsarnaev

17/07/2013 06:06 EDT | Actualisé 16/09/2013 05:12 EDT

La photo de Djokhar Tsarnaev en une du magazine Rolling Stone a déclenché un tollé et forcé la publication à se justifier.

Plus de 5000 commentaires ont rempli la page Facebook du magazine, moins de 12 heures après la parution de cette une.

Des abonnés du réseau Twitter ont lancé un appel au boycottage de Rolling Stone.

Les chaînes de pharmacies américaines CVS et Wallgreens ont d'ailleurs annoncé qu'elles boycotteraient le numéro « par respect pour les victimes et leurs proches ».

Une chaîne de supermarchés de la région de Boston a également décidé de ne pas vendre cette édition du magazine.

Le maire de Boston, Thomas Menino, a envoyé une lettre au mensuel pour déplorer ce choix éditorial :« Votre couverture du 3 août récompense un terroriste en le traitant comme une personne célèbre », a-t-il écrit.

« C'est, au mieux, mal pensé, et cela transmet à nouveau le message terrible que la destruction apporte de la notoriété aux tueurs et à leurs "causes" », estime-t-il.

Rolling Stone s'est rapidement expliqué : « Il est d'autant plus important pour nous de regarder attentivement la complexité de cette affaire et d'aboutir à davantage de compréhension de la manière dont une telle tragédie peut se produire, que Djhokhar Tsarnaev est jeune et appartient à la même tranche d'âge que beaucoup de nos lecteurs. »

PLUS:rc