NOUVELLES

Rio Tinto à Sorel-Tracy supprime 250 emplois

17/07/2013 02:27 EDT | Actualisé 15/09/2013 05:12 EDT
PC

Mauvaise nouvelle pour le complexe industriel de Rio Tinto Alcan à Sorel-Tracy : la direction a annoncé mardi la mise à pied de 250 employés. Parmi eux figurent une cinquantaine de cadres, dont la mise à pied est définitive, et environ 200 syndiqués qui pourraient être réembauchés, éventuellement.

La direction de Rio Tinto a prévenu cette semaine les cadres qui sont touchés par ces suppressions d'emploi, a indiqué Claudine Gagnon, porte-parole de Rio Tinto. Pour leur part, les syndiqués connaîtront leur sort à la fin septembre, au plus tôt.

Le complexe industriel de Rio Tinto à Sorel-Tracy compte 1800 employés.

Rio Tinto dit faire face à une baisse de la demande mondiale pour ses produits, soit le dioxyde de titane, les poudres d'acier, la fonte, et les poudres métalliques.

Le dioxyde de titane est utilisé, sous forme de pigments, dans les peintures, le papier et le plastique. La fonte est destinée à la fabrication d'éoliennes. La poudre d'acier est notamment incorporée à des aliments tels que les céréales ou encore le pain. Quant à l'acier qui sort de l'usine de Sorel-Tracy, il sert à l'industrie automobile.

Le 25 mai dernier, la Confédération des syndicats nationaux (CSN), qui représente les travailleurs de l'usine, avait appréhendé la suppression de 230 à 400 emplois d'ici 2014. À ce moment-là, le syndicat avait montré du doigt la dépréciation des actifs de Rio Tinto. « On paie les frais d'autres usines moins rentables », avait alors dénoncé le président du Syndicat des ouvriers du fer et titane, Jacques Boissonneau.