NOUVELLES

La Banque du Canada maintient son taux directeur à 1 %

17/07/2013 10:05 EDT | Actualisé 16/09/2013 05:12 EDT
Getty

Sans surprise, la Banque du Canada maintient son principal taux directeur inchangé, à 1 %, comme c'est le cas depuis septembre 2010. L'institution révise aussi à la hausse sa prévision de croissance pour cette année.

Le nouveau gouverneur de la banque centrale, Stephen Poloz, a livré mercredi matin son premier Rapport sur la politique monétaire. Il dit observer avec attention la situation qui prévaut dans la zone euro (où il a parlé de « crise »), de même qu'en Chine, où l'économie montre des signes de faiblesse. Quant aux États-Unis, Stephen Poloz dit croire que l'économie y gagne en vigueur « et on espère que cela va aider », a-t-il précisé. Il se dit également préoccupé par l'endettement des ménages canadiens.

Par rapport à ses estimations d'avril, la Banque du Canada révise à la hausse ses prévisions de croissance pour 2013. Cette année, le produit intérieur brut (PIB) devrait progresser de 1,8 %, soit 0,3 point de pourcentage de plus que son évaluation d'avril. Pour l'an prochain, le PIB devrait avancer de 2,7 %, soit 0,1 point de pourcentage de moins que son estimation précédente. Pour 2015, l'institution table toujours sur une progression de 2,7 % de l'économie canadienne.

« La croissance sera volatile à court terme », écrit la Banque dans son rapport. « Malgré les défis qui subsistent sur le plan de la compétitivité, on s'attend à ce que les exportations gagnent en vigueur, ce qui devrait stimuler la confiance et favoriser une expansion de plus en plus solide des investissements des entreprises », peut-on lire dans le document de 40 pages. La hausse des dépenses de consommation devrait aussi alimenter la croissance alors que l'investissement dans l'immobilier résidentiel devrait reculer.

La prochaine date d'établissement du taux cible du financement à un jour de la Banque du Canada  est prévue le 4 septembre.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les 10 pays les plus endettés au monde