NOUVELLES

Joey Saputo n'a pas l'intention de lancer «une vague de changements» (VIDÉO)

17/07/2013 01:51 EDT | Actualisé 16/09/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le temps est au beau fixe chez l'Impact de Montréal, selon ce qu'a déclaré le président de l'équipe, Joey Saputo, au moment de faire son bilan de mi-saison.

Saputo a remis les pendules à l'heure, mercredi, 48 heures après la date originale prévue pour ce point de presse, une série de quatre matchs sans victoire et une controverse au sujet de l'entraîneur-chef Marco Schällibaum.

«À la suite de la défaite à New York, il était important de laisser la poussière retomber, a dit le président pour expliquer le report de sa conférence de presse. Je voulais avoir l'opportunité de discuter avec (le directeur sportif) Nick (De Santis), Marco et les joueurs afin de passer un message positif.»

Malgré les insuccès des dernières semaines, il n'y a pas lieu de paniquer pour Saputo, qui estime que l'équipe poursuit toujours son objectif initial: participer aux séries.

«Nous sommes en deuxième place avec deux matchs en mains, a noté Saputo. Si au début de la saison on m'avait dit que nous serions impliqués dans une lutte pour la première place à mi-chemin de la saison, j'aurais été très content. Je suis très content de la position où nous sommes présentement.»

Le président de l'équipe a également précisé qu'il n'entrevoit pas une vague de changements. Il est d'ailleurs déçu que les médias montréalais aient accordé une si grande importance aux rumeurs de congédiement de Schällibaum, lancées sur le site de la MLS.

«Je pense qu'il faut être prudent du côté des médias et ne pas tenter de créer une nouvelle qui n'existe pas», a-t-il dit, tout en ajoutant qu'il posera des questions aux dirigeants de la MLS à savoir pourquoi c'est le site officiel de la ligue qui a, en quelque sorte, mis le feu aux poudres dans ce dossier.

«J'ai demandé à nos gens de communications de poser des questions, mais j'aurai aussi des discussions avec les personnes concernées lors du match des étoiles (le 31 juillet, à Kansas City). Ce sont des sujets dont j'aime mieux parler en personne qu'au téléphone. Je n'étais pas content de la façon dont ça a été fait. Je suis aussi un peu déçu que tout le monde ait pris cela pour acquis.»

D'ailleurs, il a confirmé que les négociations dans le but de prolonger le contrat de l'entraîneur suisse ont été amorcées il y a un certain temps déjà.

«Je vois la façon dont il travaille, je vois sa philosophie et ce qu'il apporte à l'équipe. Moi, je serais prêt à offrir un contrat de deux ans au minimum à Marco. Avant de l'embaucher, je ne savais pas quelle genre de personne il est. Maintenant que je le connais un petit peu mieux, c'est plus facile de prendre une décision comme ça.»

Du renfort

Si personne ne quittera le navire, il se pourrait que de nouveaux éléments se greffent à l'équipe. Saputo et De Santis ont indiqué que l'Impact tenterait d'ajouter un ou deux joueurs-clés afin de donner un coup de main au personnel en place pour les éventuelles séries de la MLS et la Ligue des Champions de la CONCACAF.

Le directeur sportif n'a toutefois pas voulu préciser quelle position il cherche à combler.

«Il faut regarder où on a de petites faiblesses, a indiqué De Santis. C'est sûr qu'aujourd'hui, avec la séquence que l'on vient de connaître, on serait tenté de penser qu'on recherche un défenseur. Mais on ne peut pas faire les choses comme ça.

«On garde toutes nos options ouvertes. On évalue différentes solutions, mais on va prendre notre temps et voir si on va amener un ou deux joueurs pour aider l'équipe, pas seulement cette année, mais l'an prochain aussi.»

Un deuxième joueur désigné est-il envisageable?

«Ça dépend de comment se sent notre président, a blagué De Santis. Je crois que Joey a toujours démontré que si un joueur devenait disponible et qu'il pouvait aider l'équipe, c'est une discussion qui est toujours possible.»

Ubiparipovic et Mallace au Minnesota

Par ailleurs, le club a annoncé les prêts des milieux de terrain Sinisa Ubiparipovic et Calum Mallace au Minnesota United, de la NASL (deuxième division) pour le restant de la saison 2013. L'entente de prêt sera confirmée à la suite de la réception de leur certificat de transfert international.

Ubiparipovic, qui aura 30 ans le 25 août prochain, n'a disputé que cinq minutes de jeu cette saison. Le joueur américain avait raté le début de la saison en raison d'une blessure au mollet. Mallace, qui est âgé de 22 ans, a pour sa part disputé deux matchs et 36 minutes de jeu cette saison.

L'Impact pourrait également rompre les liens avec le défenseur colombien Nelson Rivas, toujours pas remis de son opération au genou.

De Santis compte donner une autre semaine au no 2 du club, qui n'a disputé que 11 rencontres en deux saisons en MLS et aucune en 2013, afin de voir s'il progresse dans sa rééducation. Si ce n'est pas le cas, «le club devra prendre une décision», a-t-il dit.

L'Impact a aussi annoncé que 12 joueurs (les gardiens Troy Perkins et Evan Bush, les défenseurs Jeb Brovsky, Hassoun Camara et Matteo Ferrari, les milieux de terrain Patrice Bernier, Felipe, Justin Mapp, Sanna Nyassi, Blake Smith et Collen Warner, de même que l'attaquant Andrew Wenger) sont déjà sous contrat pour la saison 2014.